Vu par Zibeline

Le festival « Kino visions » à La Criée pour un ciné-concert avec le saxophoniste Raphaël Imbert

Écran blues !

• 25 septembre 2016 •
Le festival « Kino visions » à La Criée pour un ciné-concert avec le saxophoniste Raphaël Imbert - Zibeline

Pour parachever son week-end de « mise à feu », La Criée invitait « Kino Visions » Festival du cinéma en langue allemande qui, pour sa deuxième édition à Marseille, lançait ses derniers tours de projo le 25 septembre au théâtre national. Au menu : deux toiles historiques !

En entrée, c’est une pionnière du cinéma d’animation que le public a découvert : Lotte Reiniger et son court-métrage Carmen revisité en 1933 en film de silhouette. Son petit bijou narre, aux sons de la partition arrangée et chamboulée de Bizet, l’histoire raccourcie et passablement réécrite de la bohémienne… qui finit, triomphant non seulement du toréador… mais aussi du taureau ! Déconcertant et drôle !

carmen

Vint ensuite un chef d’œuvre du cinéma muet burlesque signé Ernst Lubitsch, qui, jeune cinéaste allemand en 1919, tourne La Princesse aux huîtres. Le film lui ouvrira les portes d’Hollywood. Les plans, l’éclairage, les décors, les portraits, la direction d’acteurs, le rythme du montage portent le sceau d’un grand, et la narration, jalonnée de saynètes dignes d’un opéra bouffe, fait mouche aujourd’hui encore… d’autant que la restauration numérique de la pellicule originelle est superbe ! Une jeune fille capricieuse et volontiers démolisseuse exige de son père, caricature du bourgeois parvenu, d’épouser sur l’heure un prince. On lui achète donc, illico, un aristo déchu, surendetté, mais beau gosse ! Cependant, à l’instar des mascarades libertines, c’est son majordome qui, un temps, endosse les habits du maître… Voilà qui donne lieu a des scènes cocasses, fantaisistes, flirtant volontiers avec l’esprit dada qui pointe son nez après la guerre de 1914-18 !

Aux saxophones, solitaire, « bluesant » et « slapant », tournant de l’anche une heure durant, Raphaël Imbert a épousé le rythme des images, donné du corps sonores aux armées de domestiques qui s’agitent dans l’immense demeure du maître, aux scènes du mariage, épique, avec son banquet gargantuesque, son bal où sévit une épidémie de foxtrot, ou lors d’un dantesque tournoi de boxe de la ligue féminine antialcoolique… On a ri jusqu’à la chute, et un mariage heureusement… consommé !

e13f766e1171fcca2c439f33421db47a

JACQUES FRESCHEL
Septembre 2016

Carmen de Lotte Reiniger et La princesse aux huîtres d’Ernst Lubitsch en ciné-concert à La Criée le 25 septembre

http://kinovisions.blogspot.fr
www.theatre-lacriee.com

 


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/