La naissance de Dalida de la Compagnie Attention fragile

Éclore ou pasVu par Zibeline

La naissance de Dalida de la Compagnie Attention fragile - Zibeline

L’univers plastique de la Compagnie Attention fragile est précieux, fait d’un équilibre assez miraculeux entre esprit de récup, amour pour la couleur et l’esprit des contes, modestie de la bricole et équilibre des espaces et du mouvement. Sur le Parvis de l’opéra leur installation de caravanes poétiques était fascinante… mais leur prestation le fut moins. Lorsque Gilles Cailleau évoque tout Shakespeare en deux heures on est emporté par la richesse du monde évoqué, des histoires qui se croisent à toute vitesse. Cette Naissance de Dalida est tout l’inverse : tout est lent et rien ne varie, et le monde évoqué est pauvre.

Plus généralement : on n’échappe pas aujourd’hui à l’évocation nostalgique des mauvais chanteurs de variétoche en guise de culture populaire ; or Dalida, ou Mireille Mathieu, sont des mythes parce qu’on nous les a marketées ainsi, depuis 30 ou 40 ans. Le théâtre devrait nous aider à échapper à nos formatages par les professionnels du «temps de cerveau disponible», et pas à y plonger avec complaisance.

AGNÈS FRESCHEL
Mars 2013

La naissance de Dalida a eu lieu le 6 mars

A venir

A Table ! par les apprentis de la Fai-Ar