Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les enténébrés de Sarah Chiche, entre Vienne et Paris

Éclairer les ténèbres

Vérifier les jours off sur la période
Les enténébrés de Sarah Chiche, entre Vienne et Paris - Zibeline

Le troisième roman de Sarah Chiche, Les enténébrés, met en scène un double de l’auteure, une autre Sarah Chiche, elle aussi psychologue, écrivain. À l’automne 2015, elle se rend à Vienne pour écrire un article sur les conditions d’accueil des réfugiés. Elle y rencontre Richard, un musicien. Entre Paris et Vienne, Paul, avec qui elle a eu un enfant, et son amant viennois, se tisse une intrigue ourdie de secrets, qui prend pour cadre l’Histoire depuis la fin du XIXe à nos jours, et revient sur les passés familiaux, où la folie rôde. Hérédités familiales sur cinq générations, mais aussi héritage terrifiant des guerres qui ont bousculé le monde, et la catastrophe climatique inévitable qui pèse, horizon tragique, tandis que les fantômes du passé hantent les mémoires. L’écrivain nous livre dans un récit à la première personne une large fresque où se dessinent les ombres des camps nazis, mais aussi la crise actuelle avec ses réfugiés, ses actes terroristes, ses barbaries, dans un dérèglement sans précédent de la planète. Fractures et fissures se croisent, intimes ou appartenant à la grande Histoire, disséquées en un style vif et fluide. La protagoniste ne s’exclut pas de l’ensemble : « il me vint à l’esprit qu’un autre m’observant en train d’observer les Popesco pourrait me décrire avec tout autant de cruauté, que j’étais moi aussi un personnage de cette comédie, que j’incarnais, pour d’autres, un certain type social, tout aussi abject et pathétique que l’étaient pour moi les Popesco ». Tout entre dans le récit, devient mots, phrases, paragraphe… Le roman, nourri de références livresques, cinématographiques et musicales, est bien le lieu où tout se noue, s’incarne. Le langage s’impose en double essentiel du monde, et c’est par ce dédoublement permanent que l’existence prend une signification plus profonde, plus aigüe. Les amours différentes et passionnées pour Paul et Richard se donnent les unes aux autres justifications et élans nouveaux. La concomitance des trames des vies et des actualités souligne à quel point tout être est multiple, inclassable. Beauté lumineuse d’un monde que les ténèbres gagnent.

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2019

Les enténébrés Sarah Chiche
éditions du Seuil, collection cadre rouge, 21 €