Récital de Mareike Schellenberger à la salle Musicatreize

Echappée belleVu par Zibeline

• 21 septembre 2013 •
Récital de Mareike Schellenberger à la salle Musicatreize - Zibeline

Il arrive parfois qu’un chanteur de Musicatreize s’échappe du cocon choral pour flirter avec l’aventure soliste. C’est ce qu’accomplit Mareike Schellenberger dans un programme bien pensé qui, autour de la cantate Arianna à Naxos de Haydn, fouille dans des textes d’inspirations antiques mis en musique par Schubert. On y découvre des Lieder peu connus, mettant en vers les légendes de Prométhée ou Galimède, Daphné, Orphée, comme les héros Oreste ou Hippolyte… Si la musique de Schubert semble d’une simplicité toute gracieuse, il y règne cependant un chant faussement naïf,  flotte des dissonances, souffle un désir fardé de nostalgie…

Du répertoire contemporain au lyrisme classique ou romantique, le passage est périlleux, surtout après le marathon vocal des « Parcours sur la ville » (14 &15 sept. voir article sur www.journalzibeline.fr/critique/marathon-singers) et des « Tenso Days » (16 au 18 sept. voir article sur www.journalzibeline.fr/critique/riga-marseille-dialogue-nord-sud). Malgré l’embûche (ce serait un peu comme passer du frac de Pina Bausch au tutu de Giselle) Mareike Schellenberger fait preuve d’une belle solidité technique, artistique, d’un rayonnement et d’une émotion sensible, servant les poèmes au gré d’une voix homogène moulée pour ces répertoires. Elle est secondée par une pianiste à la présence forte, douée d’une musicalité toute en finesse de toucher : Victoria Harmandjieva.

Ce type de récital, assez court, suivi par un public nombreux et composite (de 7 à 77 ans), semble une bonne idée… à pérenniser ?

JACQUES FRESCHEL
Septembre 2013

Récital donné Salle Musicatreize le samedi 21 septembre.

Photo : Mareike Schellenberger. Copyright Guy Vivien

 

Salle Musicatreize
53 Rue Grignan
13006 Marseille
04 91 00 91 31
musicatreize.org