Sunwook Kim, pianiste coréen explosif, était au Jeu de Paume

Du piano explosif !Vu par Zibeline

Sunwook Kim, pianiste coréen explosif, était au Jeu de Paume - Zibeline

Retenez bien ce nom : Sunwook Kim. Ce jeune pianiste coréen, à tout juste 27 ans, est déjà un phénomène. Le Steinway du Jeu de Paume se remet à peine de ce qu’il lui a fait vivre, exploitant à fond la palette dynamique de son instrument pour en tirer des couleurs, des textures, des timbres édifiants ! La sonate Waldstein dans laquelle Beethoven manie « les synergies comme des explosifs », dixit Boucourechliev, a trouvé son artificier de service. Le compositeur aurait frémi de plaisir à l’écoute de cette interprétation d’une douce brutalité, musique organique dionysiaque, entre coups de butoir superbes et introspection microscopique du son. Modeste Moussorgski dans Les Tableaux d’une exposition ne fut pas en reste : la Grande porte de Kiev est sortie de ses gongs secouée par l’itération des accords majestueux dans le finale. Bien sûr, cette formidable énergie, doublée d’une virtuosité exceptionnelle, demanderait à être un peu jugulée, notamment dans la Partita n°2 de Bach qui prit, sous les doigts de l’artiste des allures pré beethovéniennes. N’en demeure pas moins, que la densité polyphonique du discours de Bach, écheveau contrapuntique d’une redoutable complexité, grâce à une personnalisation fine de chacune des lignes mélodiques, se mua en une poésie d’une absolue limpidité. Et, s’il restait encore quelques sceptiques, le Chopin, mais surtout l’Impromptu de Schubert proposé en bis, sous les doigts du pianiste de Séoul, acheva de convertir un public déjà tout acquis à sa cause.

CHRISTOPHE FLOQUET
Avril 2015

Sunwook Kim s’est produit le 13 mars au Jeu de Paume

Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/