Les Pénétrables de Liliane Giraudon

Drops

Les Pénétrables de Liliane Giraudon - Zibeline

Les 25 vies au compte-gouttes du nom que Liliane Giraudon nous instille méthodiquement dans Les Pénétrables ne sont pas prêtes de nous lâcher : 25 mini-bios, portraits bricolés-collés au gré de la mémoire du coeur de l’auteur ; auteurs eux-mêmes tous, hommes et femmes avec leur genre, et tous morts serrés entre 2 dates ; des plus ou moins monuments auxquels le ciseau des mots donne une forme singulière, accessible, pénétrable donc  !   Informations en éclats, picorage et briéveté revendiqués comme mode d’écriture ( entre 4 et 10 pages en moyenne ; 22 pour Baudelaire et Artaud qui en ressortent tout neufs ) offrent du même coup une liberté totale de lecture : se prendre au jeu et se laisser emporter, s’éprendre des poules d’Emilie Dickinson – qui « n’ont pas la vulgarité de pondre, faisant ainsi échec aux crèmes glacées »- ou du costume vert olive de Robert Walser, l’arpenteur des neiges , amateur de macaronis ; s’interroger sur ce que Gertrude Stein et Alice Toklas se disent de Catherine de Sienne – on ne le saura pas – ou ce que cette dernière est venue faire à Toulon en 1370 -pas plus- ; se lasser un instant du système infaillible et implacable du dépaysement imposé  ( « ALPHONSE ALLAIS et Xavier Forneret . » je cite mais où suis-je ?) puis se laisser toucher de nouveau sans réserve par les petites notes de ces phrases -images, persistances rétiniennes aléatoires , ricochets à la surface des mots (« le derme de la réalité,     la peau humaine des choses » selon  Artaud ? ) Finalement tous vivants et surtout Liliane Giraudon dont on entend très distinctement la voix infatigable mais qui finira bien par rejoindre Marina Tsvétaïeva dans ses guillemets «  Dans les morgues , les médecins nous reconnaîtront / A la grosseur inusitée de nos coeurs. » !

MARIE JO DHO

18 septembre 2012

 

Les Pénétrables de Liliane Giraudon     P.O.L            20,50 €