Vu par Zibeline

Retour sur le concert de Fink à l'Espace Julien

Douce mélancolie

Retour sur le concert de Fink à l'Espace Julien - Zibeline

Quand Fink prend sa guitare et attaque if only, seul sur la scène de l’Espace Julien, c’est un ras de marée émotionnel qui submerge le public. De son timbre de voix grave et sensuel, il plonge les spectateurs dans son univers poétique.

Après un passage très remarqué en 2010 au Poste à Galène, le trio blues-folk de Brighton était de retour à Marseille, pour son nouvel album live Wheels Turn Beneath My Feet. Toujours accompagné de ses deux compères Guy Whittaker (basse) et Tim Thornton (batterie), Fin Greenall (guitare et chant) présente un nouveau projet pour cette tournée. Deux musiciennes ont rejoint le groupe : Erica Nockalls au violon et Rae Morris, pianiste et chanteuse que l’on découvre seule en première partie. Sur scène, on sent que la musique de Fink a évolué, qu’elle est moins épurée, mais toujours intimiste. Le côté brut s’est estompé, les arrangements sont plus sophistiqués, plus riches, avec de longues montées langoureuses au violon, appuyées par le jeu subtil et progressif du batteur. Les morceaux sont orientés folk, on sent parfois même une petite touche celtique ou des accents plus rock, lorsque Tim Thornton passe à la guitare.

Après quelques morceaux en quintet, Fink retrouve sa forme originelle : le trio. We’re gonna back to the Old school ! le public n’attendait que ça. S’en suit une série de morceaux très blues, avec notamment une sublime version de Pretty little thing qui arrache une larme à plus d’un spectateur. Standing ovation, le public en redemande : un magnifique Sort Of Revolution en rappel clôture ce concert sincère.

KEVIN DERVEAUX

Novembre 2012

 

Fink s’est produit le 8 novembre à l’Espace Julien, Marseille


Espace Julien
39 Cours Julien
13006 Marseille
04 91 24 34 10
http://www.espace-julien.com/fr/