Vu par Zibeline

Terre battue de Stéphane Demoustier au Festival du 1er Film francophone de La Ciotat

Doubles messieurs

• 28 mai 2015 •
Terre battue de Stéphane Demoustier au Festival du 1er Film francophone de La Ciotat - Zibeline

Septième séance de la 33e édition du Festival du 1er Film francophone, organisé par le Berceau du cinéma, le 28 mai à l’Eden Théâtre : un court et un long, tel est le choix d Yves Alion, le directeur artistique.

L’Homme qui en connaissait un rayon d’Alice Vial raconte l’histoire de Monsieur Béranger (André Penvern) un employé d’un super marché de meubles, vivant jour et nuit dans un salon en carton-pâte jusqu’au jour où… Sa rencontre avec une petite fille (Naomi Biton) lui permettra peut-être d’aller voir la mer… Un court métrage à la poésie décalée.

Terre battue est le premier long métrage de Stéphane Demoustier, une histoire, sorte de fable qui nous parle de notre société néo libérale, où compétition et affaires prédominent, où l’on suit le parcours de deux êtres, le père et le fils, enfermés dans leur monde. Le père (Olivier Gourmet, excellent comme toujours !) cadre qui vient de perdre son emploi, ne baisse pas la tête. Il adore les supermarchés où les gens viennent en famille et ne pense plus qu’à la société qu’il voudrait monter si bien qu’il ne se rend pas compte que sa femme (Valeria Bruni Tedeschi) à qui il achète une paire de chaussures par mois, déprime et s’éloigne peu à peu Quant à leur fils, le jeune Hugo,( Charles Mérienne) c’est un autre challenge qu’il s’est donné : intégrer un sports- études tennis, tremplin pour Rolland Garros. Il s’entraine intensément, souffrant en silence de ce qu’il ne parvient pas à partager avec son père. Deux courses en parallèle qui ne se rejoindront qu’à la fin (qu’on ne vous dévoilera pas).

Stéphane Demoustier filme cette relation difficile, ces êtres enfermés dans leur projet, sans les juger, un peu à la manière des Frères Dardenne, coproducteurs du film. Il donne aussi à voir les coulisses du tennis de compétition, un milieu qu’il connait bien pour l’avoir fréquenté, adolescent. Un premier film réussi, lucide et attachant. On attend le deuxième !

ANNIE GAVA
Mai 2015

Terre battue de Stéphane Demoustier qui a reçu le Prix du Meilleur Réalisateur au festival du 1er Film francophone est programmé au cinéma 3 Casino à Gardanne le 2 juin à 21h

Ecouter l’interview de Stéphane Demoustier sur WRZ  ici

Le Festival du 1er Film francophone du  26 au 30 mai

Photo : Terre battue de Stéphane Demoustier © Les Films Velvet


Eden Théâtre
Boulevard Georges Clemenceau
13600 La Ciotat
04 88 42 17 60
http://edencinemalaciotat.com/


La Ciotat Berceau du Cinéma
Hôtel Grimaldi-Regusse
18, rue Adolphe Abeille
13600 La Ciotat
06 23 92 59 52
http://www.berceau-cinema.com/