Le Concerto Soave a ravi l'Abbaye de Saint-Victor

Diva baroque

Le Concerto Soave a ravi l'Abbaye de Saint-Victor - Zibeline

Le premier concert de Mars en baroque a été à la hauteur des attentes du public qui, depuis 11 saisons, attend de vibrer aux suavités des violes, aux pleurs et soupirs afférents aux goûts des XVIIe et XVIIIe siècles. C’est une Europe baroque qu’on a survolée, dominée par la langue italienne, alors que l’opéra se répand partout, soulève les passions comme les foules : une parfaite illustration d’une conférence donnée, sur ce sujet, deux jours plus tôt à l’Alcazar par Patrick Barbier.

Aux commandes, posé en bout de nef à l’Abbaye de Saint-Victor, Jean-Marc Aymes dirige des claviers, au gré d’une gestique minimale : son ensemble Concerto Soave, composé de formidables solistes, n’a pas besoin de plus. Les cordes expertes, sensibles, dialoguent plus qu’elles n’accompagnent, au fil d’une subtile écoute, avec une Diva avérée, belle fleur épanouie (de magnifiques robes aidant !) dans son jardin chez Antonio Cesti ou Leonardo Leo, Nicola Porpora et l’incontournable Haendel.

Sandrine Piau livre, généreuse, un programme d’une douzaine d’airs, tout en vocalises à la virtuosité transcendée, exprimant autant la félicité amoureuse que les tempêtes du cœur, en ombre et lumière, hautement théâtrale dans les récits, contemplative dans un bel canto angélique qui dessine la tendresse ou les blessures de l’âme… À en oublier les pièges techniques tant la soprano maîtrise son souffle, des aigus cristallins qu’elle pose en duvet vaporeux au-dessus de nos têtes…

JACQUES FRESCHEL
Mars 2013

Ce concert a eu lieu le 7 mars à Marseille

Le festival Mars en baroque se poursuit jusqu’au 26 mars

www.concerto-soave.com

www.marsenbaroque.com