Vu par ZibelineCritique du film Vandal de Helier Cisterne qui sort en salle le 9 octobre

«Deviens qui tu es»

• 2 octobre 2013 •
Critique du film Vandal de Helier Cisterne qui sort en salle le 9 octobre - Zibeline

L’adolescence est un univers cher à Helier Cisterne. Son court métrage, Les Paradis perdus, racontait l’histoire  d’une jeune lycéenne, en mai 68, que ses parents décident d’emmener à la campagne pour fuir les troubles parisiens. Il vient de réaliser son premier long métrage, Vandal, et c’est un jeune adolescent, Chérif (superbement interprété par Zinedine Benchenine), rebelle et solitaire, qu’il va suivre dans son exploration d’un monde qu’il découvre, celui des graffeurs. Sa mère, dépassée,  craignant qu’il ne soit un mauvais exemple pour son jeune frère, l’a envoyé chez son oncle, à Strasbourg où vit Farid, son père.
C’est là que son cousin, Thomas, bon élève le jour, chef de file des graffeurs la nuit, va l’initier à des pratiques nocturnes et risquées. C’est là qu’il va apprendre l’existence de Vandal, un «génie» du graff, sorte de fantôme qui grimpe partout sans filet, de super héros.
Les graff signés Vandal dans le film, que la caméra de Hichame Alaouié semble caresser parfois, sont ceux de Lokiss, un artiste multiforme, inspiré par l’œuvre du peintre tchèque, František Kupka.
Le film au rythme dense, sans temps mort, nous emmène dans cet univers, à bout de souffle, en empathie avec Chérif, un adolescent un peu perdu, plein d’amour pour son jeune frère. Les moments qu’il passe avec lui, de loin par Skype, ou lors de retrouvailles familiales, sont tendres et très émouvants. On a envie de l’aider à retrouver son équilibre et à sortir de sa carapace mais il n’a pas besoin de nous, il va trouver son chemin…
Ce film a été présenté en avant-première au cinéma Le Prado  le 2 octobre. C’est le film qu’avait choisi de présenter Katell Quillévéré dans la Carte Blanche que lui avaient proposée les Rencontres Films Femmes Méditerranée. «J’ai travaillé avec Helier sur le scénario et c’est le film de l’homme que j’aime !» a-telle précisé avec une grande sincérité. Elle n’a pas eu tort. C’est un premier long d’une grande qualité.
Vandal sort en salle le 9 octobre (à Marseille au Cinéma les Variétés, à Aix au cinéma Renoir, à Pertuis au cinéma Le Lubéron).
Ne le ratez pas !

ANNIE GAVA

Octobre 2013

Photo : Vandal de Helier Cisterne © Pyramide Distribution
Helier Cisterne © Annie Gava

Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes

Association Films Femmes Méditerranée
2 rue Henri Barbusse
13001 Marseille
04 91 31 87 80
http://www.films-femmes-med.org/