Deux de Filippo Meneghett représente la France aux Oscars

DeuxVu par Zibeline

• 20 novembre 2020⇒20 décembre 2020 •
Deux de Filippo Meneghett représente la France aux Oscars  - Zibeline

Deux  de Filippo Meneghett représentera la France aux Oscars 2021.

« J’aime commencer mes films par une scène qui va mettre le spectateur dans un état propice à l’hypnose. Je voulais créer un espace mental que Nina et Madeleine, mais aussi le spectateur, partageraient » explique Filippo Meneghetti, réalisateur du superbe film Deux. Une scène onirique qu’on met, il est vrai, du temps à rattacher au reste du récit. Nina (Barbara Sukowa) et Madeleine (Martine Chevallier) sont deux retraitées, profondément amoureuses l’une de l’autre depuis vingt ans, qui vivent officiellement sur le même palier, mais en fait, ensemble chez Madeleine depuis qu’elle a perdu son mari. Madeleine ne parvient pas à annoncer à ses deux grands enfants Anne (Léa Drucker) et Frédéric (Jérôme Varanfrain) qu’elle a le projet de vendre son appartement pour partir vivre en couple à Rome, ce qui met Nina très en colère.

Mais l’heure n’est pas aux reproches quand Madeleine, victime d’un accident cardiovasculaire, se retrouve à l’hôpital puis en convalescence, chez elle, prise en charge par ses enfants puis confiée à une aide-soignante (Muriel Benazeraf), véritable cerbère. Nina essaie de s’immiscer, sous le prétexte de l’amitié de voisinage, dans le lent processus guérison de Madeleine mais c’est loin d’être simple. Les voilà donc toutes les deux empêchées, l’une par la maladie, l’autre par les non-dits. Comment se libérer ? Comment sortir de cette prison du regard des autres ? « Ce film qui pourrait être un mélodrame, je l’ai tourné comme un thriller et comme l’a dit mon chef opérateur [Aurélien Marra], c’est un “thriller de mœurs” » Dans une mise en scène subtile, utilisant ellipses et allusions, filmant les corps et les objets en gros plans pour permettre au spectateur de projeter des choses de sa propre vie, Filippo Meneghetti réussit à parler avec émotion du poids qu’a le secret au sein des familles, du regard des autres mais aussi du regard sur soi-même. Le cinéaste qui avait déjà réalisé plusieurs courts signe ici un premier long parfaitement maîtrisé.

ANNIE GAVA
Janvier 2020

Vous pouvez lire ici un entretien avec Filippo Meneghetti et Malysone Bovorasmy.

Photo : Deux © Paprika films-Tarantula Artemis production