Les séduisants à-côtés de l'Opéra de Marseille

Deux jours à l’OpéraVu par Zibeline

• 5 décembre 2014⇒6 décembre 2014 •
Les séduisants à-côtés de l'Opéra de Marseille - Zibeline

À l’Opéra de Marseille, il n’y a pas que de… l’opéra ! Et en marge des concerts de l’Orchestre Philharmonique, on découvre de séduisantes initiatives lyriques ainsi que de brillants récitals de musique de chambre.

Que n’a-t-on pas été séduits par la prestation exceptionnelle d’Alexander Kniazev dans le Concerto pour violoncelle n°1 de Chostakovitch ! Une œuvre intense, exaltante, alliant une inhumaine virtuosité à la puissance haletante, au lyrisme pur, profondément mélancolique… qui a semblé couler dans les veines du Russe au sommet de son art ! Et l’orchestre, sous la battue d’Yaron Traub, a livré une 7e symphonie de Beethoven tout en unité architecturale, si noire dans son fameux et déchirant mouvement lent (le 5 déc).

Quelques heures auparavant, on a assisté au Foyer de l’Opéra à une belle redécouverte. C’est qu’en vertu des prochaines représentations de L’Élixir d’Amour, on a goûté à une mise en scène, fine, sobre et inventive (comme il sied d’ordinaire à Yves Coudray) de la même histoire (sur le livret de Scribe), non pas mise en musique par Donizetti, mais par un compositeur français, un peu oublié, qui fit les beaux jours du Palais Garnier, Daniel-François-Esprit Auber. Son Philtre a été servi par une jeune distribution talentueuse dont on retient les noms : la séduisante soprano Roxane Chalard et son acolyte Virginy Fenu, le ténor Joseph Kauzman, la basse Matthieu Toulouse, le solide baryton Anas Seguin, tous mis en valeur par les costumes et pans de décors de Michel Ronvaux. Le public, de tous âges, a fort apprécié !

Le lendemain (6 déc) ce sont des musiciens de l’Opéra (Paula Sumane et Gérard Mortier aux violons, Magali Demesse à l’alto, Xavier Chatillon au violoncelle, Jean-Marc Boissière à la flûte et Olivier Lechardeur au piano) qui ont joué avec bonheur un programme pointu d’opus de Dutilleux et Régis Campo. Autour du désormais classique Quatuor «Ainsi la nuit» du premier, on a estimé le travail sur l’unisson et la jubilation rythmique, la clarté de l’écriture virtuose du second en particulier dans sa superbe création mondiale Sounding pour violoncelle et piano !

JACQUES FRESCHEL
Décembre 2014

Ces concerts ont été donnés les 5 et 6 décembre à l’Opéra de Marseille

Photo : Alexandre-Knyazev-c-Andrei-Mustafayev

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/