Vu par Zibeline

Cantat sur Zibeline ? Ben oui.

D’étroits désirs

• 21 mai 2014 •
Cantat sur Zibeline ? Ben oui. - Zibeline

Faut-il couvrir -et par conséquent en faire une certaine promotion- le nouveau groupe de Bertrand Cantat lorsque l’on s’affirme comme un journal ouvertement féministe ? La question s’est posée. La réponse n’a pas tardé. Comment justifier journalistiquement de faire l’impasse sur la résurrection musicale et artistique de celui qui a écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du rock français de ces 25 dernières années ? Il y a d’ailleurs une atmosphère particulière, ce soir-là, dans la salle bondée du Moulin. Difficile de faire le tri entre les fans éclairés et la frange du public qui oscille entre la curiosité et le voyeurisme. À l’exception de quelques titres de l’album Horizon (Ma muse, Le creux de ta main, Ange de désolation, Droit dans le soleil, Sa majesté), coécrit avec Pascal Humbert, Détroit fait du Noir Désir. Des visages et des figures, À ton étoile, Lazy, Le vent l’emportera, Fin de siècle, Tostaky. Tout y passe ou presque. Du Noir Désir revisité avec sobriété, aux arrangements soignés. Un rock toujours aussi ténébreux et tourmenté, passant de la troublante ballade mélancolique à l’exultation électrique. Une voix identifiable entre mille, qui a gagné encore en profondeur. Au fil du concert, Cantat sourit, se détend, plaisante sur l’OM. Et si Détroit apparaît parfois comme un prétexte à donner une nouvelle vie à des morceaux d’anthologie, il s’en dégage une écriture pure et l’envie de ne pas transiger sur la sincérité. Peut-être la seule raison qui les conduit à jouer. On n’est pas à l’aise mais on applaudit des artistes qui, finalement, ne cherchent qu’à faire leur métier.

THOMAS DALICANTE
Juin 2014

Detroit s’est produit le 21 mai au Moulin, à Marseille

Photo : Détroit-c-X-D.R.jpg


Le Moulin
47 boulevard Perrin
13013 Marseille
04 91 06 33 94
http://www.lemoulin.org/