Un concert Rio Paris en demi-teinte

Destination Brésil !Vu par Zibeline

• 16 mai 2014 •
Un concert Rio Paris en demi-teinte  - Zibeline

Pas encore très bien rodé le Rio Paris au départ de Marseille le 18 mai ! Non pas que les quatre hôtesses d’un soir, ayant guidés le public de l’Opéra au cœur de la musique brésilienne, aient manqué d’atouts et d’attraits, mais la première représentation de leur spectacle en tournée a parfois souffert d’un défaut d’huile dans les transitions… et ce malgré le verbe «cool» d’Agnès Jaoui et sa vertu à meubler les temps morts par quelque pirouette artificiellement naïve… à laquelle les autochtones ont bien voulu sourire. La comédienne, du reste douée d’une belle voix sombre d’alto, s’est volontiers complu dans l’incarnation tragique d’une diva de fado larmoyant sa «saudade», tandis qu’Helena Noguerra faisait swinguer ses racines portugaises. Cette dernière est une belle plante d’actrice… mais son timbre vocal n’est pas à la hauteur de sa plastique ! La Dessay quant à elle a occupé la scène et le registre aigu, monopolisant les regards et l’oreille. C’est pour le moins une «vraie» chanteuse : ça s’entend… et c’est juste !
Reste une superbe guitariste ! Liat Cohen a bâti un programme séduisant qu’elle a porté de ses six cordes, à fleur de doigts : ce furent Baden Powell ou Carlos Jobim faisant danser les mots de Vinicius de Moraes, la mélancolie sensuelle d’une vocalise (Bachianas Brasilieras n°5) de Villa Lobos, les standards Manha de carnaval ou Desafinado et de superbes arrangements à trois voix (Rafi Kadishson) de mélodies connues sous nos latitudes grâce à Moustaki (Les eaux de mars) ou Nougaro (Bidonville), qu’on a goûtés au rythme bien balancé du charmant quatuor féminin.

JACQUES FRESCHEL
Juin 2014

Le concert Rio Paris a été donné le 16 mai à l’Opéra de Marseille

Photo : Natalie Dessay c Simon Fowler

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/