Les Voix animées à l’abbaye du Thoronet

Des voix, un lieuVu par Zibeline

• 20 août 2021⇒22 août 2021, 10 septembre 2021⇒12 septembre 2021 •
Les Voix animées à l’abbaye du Thoronet - Zibeline

Le dixième volet du cycle Entre pierres et mer fête son anniversaire cet été avec une série de concerts où la création et les pièces Renaissance se croisent et prennent sens les unes par rapport aux autres, échos, harmonies, jeu sur les voix, la tresse des mélodies… Le programme des spectacles est présenté sous forme d’un journal nourri d’interviews, de souvenirs, d’évocation des musiciens dont les œuvres ont été si magnifiquement servies tout au long de ces dix années, font un point sur le tournage de 1514 (coproduction en seize épisodes avec France Musique ), rappelle que les chansons s’offrent, que les présentations ne sont pas forcément d’ennuyeuses leçons pontifiantes, que le XVe siècle fut bien plus imaginatif et espiègle que ce que les livres nous le font croire…

Le dixième volet donc se place sous le signe de la transmission en adoptant le titre programmatique Filiatio. Le premier temps de cette « Filiatio » est consacré à Josquin des Près : Josquin & Co. Pas de descendance directe, ni de disciple du XVème pour accompagner le « Prince de la musique », mais enserrées dans l’intelligent tissage du concert, des œuvres contemporaines de compositeurs bien vivants, Karol Beffa et Dimitri Tchesnokov, commandées par les Voix Animées et écrites spécifiquement pour les voix de l’ensemble et mesurées par l’acoustique si particulière et propice au chant de l’abbatiale du Thoronet. Gabrielle Varbetian (soprano), Isabelle Schmitt (mezzo-soprano), Raphaël Pongy (contre-ténor), Damien Roquetty, Eymeric Mosca (tenors), Luc Coadou (basse et directeur artistique des Voix Animées) se livraient à l’exercice particulier d’une traversée des siècles, nous faisant percevoir dans la mise en miroir des œuvres la permanence de certaines formes dévelopées par Josquin des Près, contrepoint, entrées en imitation, en canon, et dans le tressage des voix polyphoniques l’exploitation des harmoniques, des vibrations qui accordent à l’architecture sa voix propre. À l’Ave nibilissima creatura de Josquin des Près répondait ainsi le séraphique Ave Regina caelorum de Karol Beffa, à son Miserere mei Deus le sublime Sicut cervus de Dimitri Tchesnokov, au Salve Regina, l’Haec recordatus sum(D. T.) dont les variations semblent se fondre en un même souffle, à l’Ave Maria le Dicam Deo (D. T.) avant de clore le récital par une œuvre de Jacquet de Mantoue, Dum vastos Adriae Fluctus.

Les deux rappels permettaient de mieux comprendre encore le fonctionnement de l’acoustique de l’abbatiale : les chanteurs, dos tourné au public, laissèrent le champ aux ondes sonores déployées avec élégance depuis le fond de l’abside centrale, puis à l’orée du transept. Cet accord avec les lieux met encore davantage en relief la beauté des œuvres interprétées avec une sobre maestria. Dimitri Tchesnokov avait même choisi de rythmer certains de ses morceaux par d’autres instruments que les voix : ainsi une cloche tubulaire en fa # intervint à intervalles réguliers, renforçant l’effet hypnotique du tissage des voix, ou à l’instar d’un métronome, une latte de xylophone africain frappée comme un métronome réglé à soixante, qui est aussi le rythme cardiaque entendu in utero (rappelle Luc Coadou) renoue avec l’essence même du monde…

MARYVONNE COLOMBANI
Août 2021

Le concert Filiatio 1 Josquin & Co a été donné les 7 & 8 août à l’Abbaye du Thoronet.

Photographies © les Voix Animées

À venir :

Filiatio 2 Palestrina & Victoria
20 août Tour Royale Toulon
21 & 22 août Abbaye du Thoronet

Filiatio 3 Tallis & Bird
10 septembre Église Anglicane, Hyères
11 & 12 septembre Abbaye du Thoronet