La Troupe Lyrique Méditerranéenne présente sa 4ème création.

Des voix qui montent…Vu par Zibeline

• 21 septembre 2013⇒22 septembre 2013 •
La Troupe Lyrique Méditerranéenne présente sa 4ème création. - Zibeline

La jeune Troupe Lyrique Méditerranéenne a pour vertu de représenter des « spectacles lyriques d’Opéras et Opérettes exclusivement en français ». Elle prend un pari osé : « renouer avec la tradition des troupes lyriques françaises, quasiment disparues de nos jours, dans le but de produire des spectacles lyriques variés et de qualité ».

C’est ce que fait cette belle équipe depuis près d’un an avec pas moins de trois spectacles créés : « L’Heure Exquise » show fantaisiste et décalé bâti autour d’un florilège d’airs d’opéras et opérettes, La Périchole et Orphée aux Enfers d’Offenbach. Autant de réussites publiques qu’on a eu plaisir à découvrir, tant cette jeunesse chantante, dynamique et talentueuse, est belle à voir et entendre.

Leur dernier opus « Panik à l’Opéra » représenté au Théâtre du Lacydon les 21 et 22 septembre part d’une idée féérique. Le Feu (Ravel par Emilie Bernou) prend dans la bibliothèque de l’Opéra de Marseille et de nombreux personnages lyriques fuient leur partition pour errer dans les rues de la ville. Une jeune chanteuse apprentie-carmencita (Catherine Bourgeois) se charge de les retrouver, affronte des situations souvent loufoques ou fantastiques. C’est un feu d’artifices d’airs qui filent des célèbres Habanera ou Couplets d’Escamillo, aux vocalises aériennes d’Olympia et Lakmé (Fabienne Hua), « Duo des chats » (Annabelle Sodi-Thibault & Alice Buro), Quintettes virtuoses, jusqu’au “Boum” d’opérette ou ses douceurs viennoises… L’amour n’y est pas absent bien sûr, avec Roméo (Guilhem Chalbos) et Juliette (Stéphanie Portelli)…

La quinzaine de chanteurs et acteurs, mise en scène par le baryton Mikhael Piccone et Marion Grégory, se tire avec charme et adresse de partitions qui ne souffrent ni l’amateurisme, ni l’approximation, quand toute l’équipe qui l’entoure, de la pianiste Valérie Florac aux cinq costumières, la décoratrice (Gwennaelle Seiferer), effectue un beau travail.

Un spectacle de qualité offrant un accès facile et ludique à l’Opéra… qui mérite de tourner!

JACQUES FRESCHEL
Octobre 2013

Photo : copyright Marion Kabac

Prochaine création « Bridaine et les Bedaines » d’après Les Mousquetaires au Couvent de Varney (les 7 et 8 déc).

www.troupe-lyrique.com

Théâtre du Lacydon

3 montée Saint-Esprit

13002 Marseille