Au Festival Off d'Avignon, Martine Amanieu joue "Pour voix seule", à voir jusqu'au 27 juillet aux Ateliers d'Amphoux

Des souvenirs si présentsVu par Zibeline

• 5 juillet 2014⇒27 juillet 2014 •
Au Festival Off d'Avignon, Martine Amanieu joue

Un spectacle intimiste et très sensible mérite le détour par les Ateliers d’Amphoux. Martine Amanieu a adapté un récit de Suzanna Tamaro, et l’interprète avec ferveur. Une vieille dame s’adresse à une jeune fille que l’on ne voit, ni n’entend, mais c’est peut-être vous, ou moi ? Elle se lance dans le récit de l’interview qu’elle a subi pour un documentaire sur les survivants de l’holocauste. Cette évocation forcée entraîne le retour en force de ses souvenirs qui se bousculent après avoir été si longtemps contenus. Elle évoque alors l’enlèvement de sa mère folle par la Gestapo, l’enlisement du père, le retour de son mari qui ne sera jamais plus comme avant. «Tout est remonté», dit-elle, tout est à nouveau si proche. Alternativement ses yeux se remplissent de larmes et se plissent dans un sourire infiniment touchant. Assise dans un fauteuil club, elle remonte autour de son cou le col de sa veste tricotée mal boutonnée. La présence des êtres disparus se fait plus précise, l’émotion nous submerge. Elle, elle n’a pu qu’assister, impuissante, aux errements de ses proches sans pouvoir les aider. Désormais elle est seule, sans plainte et sans révolte. Martine Amanieu est vraiment exceptionnelle de vérité touchante. C’est une vieille dame jusqu’au bout des doigts et de ses pantoufles. Un beau moment de pur théâtre.

CHRIS BOURGUE
Juillet 2014

Pour voix seule par la Compagnie L’âne bleu (Gironde) se joue pendant le Festival Off d’Avignon aux Ateliers d’Amphoux jusqu’au 27 juillet
04 90 86 17 12

Photo : Pour voix seule © Loic Grattier