Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

C'est quoi, « rien » ? "Kant", ou les interrogations métaphysiques d'un petit garçon

Des raisons nocturnes

C'est quoi, « rien » ?

Christopher a 8 ans et déjà il se pose des questions de grand sage. Tel Tchouang Tseu qui se demande s’il n’est pas un papillon rêvant qu’il est Tchouang Tseu, plutôt que l’inverse, il s’interroge sur sa place dans l’univers : « peut-être que cela aussi, je le rêve ? ».

Cela : sa chambre, lieu de toutes les rêveries existentielles, qui virent à l’insomnie. Pourtant il faut dormir à présent, l’école commence tôt demain… Mais cette histoire d’infini laisse perplexe ! Si l’univers a une fin, qu’est-ce qu’il y a après ? C’est quoi, « rien » ? Christopher fait la crêpe sur son lit : une face, l’autre, pffft ! Il saute, se retourne, s’agite, s’inquiète, soupesant des scénarios impossibles, et finit par appeler son père à son chevet. Lequel tente, à sa manière d’adulte, de rassurer son rejeton : lui-même a lu Emmanuel Kant et a mieux compris pourquoi, simples humains, nous ne pouvons pas tout comprendre. Au début, oui, cela fait peur de penser, mais plus tard, quand on en a pris l’habitude, ça va mieux, et ça peut même être drôle !

Le court texte de Jon Fosse, à l’écriture minimaliste et fantasque, joue de répétitions à travers des dialogues très simples. La Cie Ex voto à la lune met en scène Kant en faisant preuve d’inventivité, notamment visuelle. Le personnage de Christopher, interprété par un adulte (Régis Royer), évolue dans un dispositif scénique calibré au millimètre, avec hologrammes et créations vidéo (signées Maxime Lethelier). Un livre jeté sur le sol crée des cercles concentriques sur le parquet, les plumes d’un édredon se coué deviennent une poussière d’étoile… Les représentations sont complétées de deux installations interactives : un parcours pédagogique entre de nombreux QR Codes, et un casque de réalité virtuelle provoquant l’impression de flotter dans une nébuleuse. Un procédé déroutant, qui vous donne certes l’envie d’appeler Kant à la rescousse !

GAËLLE CLOAREC
Février 2018

Kant s’est joué les 11 et 12 janvier au Théâtre Massalia, Marseille

Photo : Kant -c- Ex Voto A la Une


Théâtre Massalia
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 70
http://www.theatremassalia.com/