De quoi hier sera fait, du théâtre d'anticipation qui parle de notre présent

Des nouvelles du futurVu par Zibeline

De quoi hier sera fait, du théâtre d'anticipation qui parle de notre présent - Zibeline

Il a déjà eu lieu, « Le grand effondrement ». Aux alentours de 2027. Depuis 2008 et le « Pic pétrolier » on le pressentait déjà, avec son cortège de tsunamis, d’ouragans, de sécheresses et d’incendies, qui allait éradiquer des millions d’humains sur la Terre dévastée par le suicide capitaliste. Les sept personnes qui habitent De quoi hier sera fait nous parlent depuis 2047, et nous font un cours d’histoire économique et politique qui parle de notre présent, et de tout ce qui a suivi depuis. Marie Lamachère (conception et mise en scène) et Barbara Métais-Chastagnier (écriture) ont élaboré une pièce d’anticipation qui leur permet de poser les problèmes d’aujourd’hui avec un regard distancié, rétrospectif, et proposer un futur possible. Ceux qui sont toujours là se souviennent de la fin du « siècle 20 » et du début du suivant, évoquent les traces de ce « vieux monde » presque englouti : « on en retrouve toujours un petit bout à étudier ».

L’ensemble des membres de la Cie //Interstices a mené, pendant près de quatre ans, un travail de recherche (interviews de spécialistes, rencontres sur le terrain, lectures) qui forme le socle du spectacle. Appuyé sur des événements concrets d’aujourd’hui, la réflexion se déroule autour des sept personnages, qui reprennent, avec la liberté de ceux qui ont dépassé l’engluage mortifère des débuts du siècle 21, le fil des luttes et des espoirs. Il s’agit toujours de résister aux « Maîtres et possesseurs », qui sont toujours là, aussi cruels qu’acculés. Repenser le territoire, partager les ressources économiques et naturelles (le pétrole, c’est fini), bousculer l’urbanisation et pousser la ville au bas de son piédestal : les décennies défilent au long d’un brainstorming socio-politique plutôt revigorant. Le soir de la création, 16 janvier, comédiens et techniciens étaient en grève, cohérents, sincères et investis. Mais le spectacle peine un peu à s’émanciper du poids documentaire et vire parfois à l’exposé démonstratif. Au fil des représentations, le théâtre saura sans doute reprendre sa place.

ANNA ZISMAN
Janvier 2020

De quoi hier sera fait a été créé au Théâtre des 13 vents, Montpellier, joué le 17 janvier et du 20 au 24 janvier.

Photo : © Denise Oliver Fierro