Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Les loups étaient à Toulon et à Aix-en-Provence, mais pour un régal musical !

Des loups au goûter…

Les loups étaient à Toulon et à Aix-en-Provence, mais pour un régal musical ! - Zibeline

Ce dimanche d’octobre à l’Opéra de Toulon, le menu était alléchant ! L’Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon réactivait, sous la baguette de Raoul Lay, le répertoire des Contes symphoniques. Deux opus au programme dominical : le désormais « classique » Pierre et le loup composé par Sergueï Prokofiev en 1936, et l’indémodable La Chèvre de monsieur Seguin d’Alphonse Daudet composé en 1999 par le jeune compositeur français Olivier Penard.

Le trait d’union entre pièce du répertoire et composition contemporaine séduisit l’assistance, généreuse en applaudissements, car si la musique la toucha au cœur, la mise en voix de Renaud-Marie Leblanc la tint en haleine. Enjouée, cajoleuse, féroce, timide, elle embrassa avec ferveur le méli-mélo des sentiments des héros, de Pierre le courageux à l’intrépide Blanquette.

Le corps à l’affût de la musique, sans fausse note, on aurait dit que Renaud-Marie Leblanc contait les histoires en se léchant les babines. Se dandinant d’un pied sur l’autre comme le canard, mimiques à point nommé mais pas trop, hochant la tête en mesure à l’approche du chat, croisant les bras de GrandPapa mécontent tandis que les cordes annoncent le danger…

Dans un jeu moins imagé, le comédien se mit légèrement en retrait de l’orchestre (avec piano cette fois) au service de l’écriture musicale d’Olivier Penard, toute en nuances : bucolique dans les instruments à vent, tragique dans les sanglots des violons, fraîche et claire dans les carillons et les xylophones, dramatique dans les percussions. Au point de croire Blanquette bien vivante, gambadant librement au sommet de la montagne en fête ! C’est dire si la complicité était totale entre l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon, le chef d’orchestre et le récitant.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2016

Pierre et le loup et La Chèvre de monsieur Seguin ont été joués le 29 octobre au GTP, à Aix, et le 30 octobre à l’Opéra de Toulon, sur une proposition du Festival de Musique de Toulon et sa région

Photo : Orchestre de l’Opéra de Toulon © Olivier Pastor


Grand Théâtre de Provence
380 Avenue Max Juvénal
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net

Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr