Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Incontournable Festival du livre et de la parole d’enfant, Grains de Sel fédère la ville d'Aubagne entière

Des livres pour grandir libre

Incontournable Festival du livre et de la parole d’enfant, Grains de Sel fédère la ville d'Aubagne entière - Zibeline

Irrigant les rues, il hante théâtre (Le Comœdia) et cinéma (Le Pagnol), s’immisce dans l’Espace Bras d’Or, ou dans celui, bien nommé, des Libertés, construit de nouveaux territoires sur le Parvis Guy Môquet, structures légères abritant une foule d’activités, ou sur l’Espace Lucien Grimaud, l’imposante librairie dotée d’un espace de rencontres qu’est le Salon Shéhérazade !

Synergie dynamique

L’événement conjugue les lieux : établissements scolaires, professeurs, librairies, médiathèque, théâtre, associations, services municipaux, dont celui de Ville Lecture, grâce au dévouement sans faille de Véronique Paris, qui coordonne l’ensemble. En amont du festival, deux journées consacrées aux scolaires accueillent plus de 5000 élèves du Pays d’Aubagne et sa région… Intégrés au dispositif, les collégiens de la classe de 4ème 5 de J. Lakanal d’Aubagne présentent avec intelligence leur recueil, Des poèmes rêveurs ; les enfants de l’école du Pin Vert d’Aubagne lisent avec expressivité Malala, pour le droit des filles à l’éducation de Raphaële Frier (chez Rue du Monde). Il est beau d’entendre ces jeunes voix s’indigner, reprenant les mots de la jeune prix Nobel de la Paix 2014 Malala Yousafzai : « Comment osez-vous me priver de mon droit fondamental à l’éducation ? »

Des spectacles

L’écriture se théâtralise. Que choisir entre duel de dessins, rencontre d’auteurs, ou représentation : contes, (Anne-Marie Testa, Praline Gay-Para), aventures poétiques lors d’Un mystérieux voyage en forêt (Cie La Fabrique des petites utopies), lecture délicate d’Anatole et Alma par l’auteur Sabine Tamisier, approche de grands classiques par les bruits et les odeurs, Caché dans son buisson, Cyrano sentait bon la lessive (Cie Hecho en casa), apprentissage de la tolérance avec Petit-Bleu et Petit-Jaune qui deviennent verts en s’embrassant (Théâtre de la Vallée) ou encore de savoir s’accepter pour que le regard des autres change, avec Carmen Baleine d’après l’album Marlène Baleine de Davide Cali et Sonja Bougaeva par Les Mille Tours Compagnie, (Anouck Couvrat).

Des ateliers

Fleurissent aussi de nombreux ateliers. On s’initie aux parfums et à leur fabrication avec Laurence Michel-Libert, on découvre L’histoire vraie des grandes photos, grâce aux ouvrages de David Groison et Pierangélique Schouler qui nous apprennent pourquoi la photographie du premier homme sur la lune est celle du deuxième, Buzz Aldrin, jaloux de Neil Armstrong. Ici, les Kamishibai racontent leurs histoires en images, puis on réalise des Pocket films, là on est gourmand après avoir participé à l’Agora des philosophes, ou au Boulevard des Sciences, magiques avec les P’tits Débrouillards, on se livre à l’art de rue, on crée des oiseaux de papier, des maisons pop-up, on illustre les Droits de l’enfant dans la rue par des photos, et dans le jardin des Pouss’Droit.

Des rencontres 

Et puis, surtout, il y a les rencontres avec les écrivains qui expliquent leur démarche lors de points animés par Maya Michalon. Fleur Daugey, éthologue, établit de petites passerelles entre scientifiques et enfants, la Musique pas bête est décryptée avec Nicolas Lafitte, on se passionne pour la saga U4 écrite à quatre mains, (Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trebor, Vincent Villeminot).

Mais surtout, on fête un anniversaire, les 20 ans des éditions Rue du Monde avec leur directeur Alain Serres qui rend hommage à la littérature jeunesse qui ne « prend pas les enfants pour des cornichons », et Laurent Corvaisier improvise en direct une grande fresque sur les trois mots enfance, planète, et lecture. Humour, profondeur, partage du sens avec délicatesse, poésie, une des clés de Rue du Monde (30% du catalogue), « besoin d’une autre musique » sourit le poète Carl Norac… Il s’agit « de partager la belle aventure humaine avec les enfants », déclare Alain Serres, « la littérature est une alliée de l’enfance, pour donner des citoyens libres, actifs, créatifs ». En nos périodes troubles, « on aura plus que besoin des poètes, des artistes, des rêveurs »….

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2016

Grains de sel a eu lieu du 17 au 20 novembre à Aubagne.

Le 20 novembre était la Journée des Droits de l’enfant