Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Débâcle, un roman finement ciselé de Laëtitia Kermel

Des femmes disparaissent

Débâcle, un roman finement ciselé de Laëtitia Kermel - Zibeline

Pour les éditions Fragrances, « chaque auteur est un nez », chaque livre un parfum. Chaque ouvrage édité (quelques titres seulement pour l’instant) se voit ainsi doté de notes de tête, de cœur et de fond, ainsi que d’une personnalité spécifique. Débâcle, le troisième roman de Laëtitia Kermel, ne fait pas exception à la règle : mousse, glaïeul et hellébore noir y composent  « un assemblage sensible et troublant ». Bienvenue donc dans un subtil thriller arctique, où les végétaux, les fleurs et les parfums jouent un rôle capital. Aurore Larsen est française ; installée depuis quelques années à Reykjavik, elle y a ouvert une boutique de fleuriste. Le choix de ce métier dans ce coin du monde peut sembler étrange. Pour Aurore c’est une évidence. En effet, elle est hyper sensible aux odeurs et l’Islande est l’un des seuls pays où le froid permet de les tenir à distance.  L’idéal en somme… sauf que l’existence agréable et réglée de la jeune femme va se trouver perturbée par une série de disparitions de femmes, la première étant celle d’Agatha, la  voisine confiseuse avec qui elle commençait à se lier d’amitié. Le roman se lit bien. Une ouverture poétique et glacée, superbe arrêt sur image. Une intrigue en trois temps, rythmée par les trois définitions du mot « débâcle », comme autant de phases dans l’évolution d’Aurore. Un compte à rebours que souligne la numérotation inversée des chapitres. Bref un récit délicatement ciselé. Mais surtout un agréable guide de voyage romancé. Car au fil des pages, on en apprend beaucoup sur l’Islande. Cette terre sauvage, de glace et de feu, semble le personnage central de la fiction. Et c’est à le découvrir que Laëtitia Kermel invite.

FRED ROBERT
Janvier 2017

Débâcle
Laëtitia Kermel 
éditions Fragrances, 16 euros

La romancière est venue présenter son livre lors de la session de novembre d’Obsession textuelle, l’émission-rencontre animée par Patrick Coulomb et Bruno Richard un samedi matin par mois à la librairie Maupetit (Marseille).