"Je chemine avec Angélique Kidjo", des entretiens menés par Sophie Lhuillier aux Éditions du Seuil

« Des exemples de possibles… »Lu par Zibeline

…des récits de vie qui donnent envie. Voici ce que propose depuis 2019 la collection « Je chemine avec… » éditée au Seuil. Placée sous le parrainage d’Hubert Reeves, qui en a été le premier invité, cette série destinée « aux jeunes […] mais aussi à tous ceux qui ont l’audace de continuer à se questionner en grandissant » se présente sous forme d’entretiens. Outre l’astrophysicien, elle a déjà accueilli, entre autres, la styliste Agnès B., le jardinier-paysagiste Gilles Clément. Des personnalités et des expériences très différentes, mais toutes placées sous le signe de la liberté et de la passion. Angélique Kidjo trouve donc naturellement sa place dans cette jeune et prometteuse collection.

Pour ceux qui par hasard n’auraient jamais entendu parler d’elle, rappelons que cette chanteuse d’origine béninoise est une des plus grandes voix actuelles de la « world music ». Lauréate de quatre Grammy Awards, elle associe avec audace les musiques traditionnelles africaines à divers autres genres. Et tous ses albums sont une ode à l’Afrique et un plaidoyer pour les droits humains. Bref, une femme vibrante, qui assume son identité, refuse les cases dans lesquelles on voudrait l’enfermer et lutte activement pour l’éducation des jeunes filles africaines.

Dans ce petit ouvrage plein de souvenirs, souvent touchant (mais jamais larmoyant), Angélique Kidjo retrace son parcours, de son enfance à ses engagements actuels. Aux origines, deux grands-mères, deux femmes puissantes chacune à sa manière, et deux parents « féministes », ce qui n’était pas monnaie courante dans le Bénin des années 50. Dix enfants élevés de la même façon, filles comme garçons, dans l’idée que haine et violence sont absolument à bannir. De quoi se construire sur des bases solides. Bien utile pour affronter le racisme, l’exil, la pression professionnelle… et réaliser son rêve : « devenir une chanteuse connue pour créer des ponts entre les cultures ». Bref, une rencontre inspirante avec une artiste généreuse. Et une collection à suivre !

FRED ROBERT
Mai 2021

Je chemine avec Angélique Kidjo, entretiens menés par Sophie Lhuillier
Éditions du Seuil, 12 €