Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Liberté chérie, un documentaire sur la vieillesse de Mika Gianotti, vu au Cinéma César le 5 juin

Dernier combat

• 5 juin 2014 •
Liberté chérie, un documentaire sur la vieillesse de Mika Gianotti, vu au Cinéma César le 5 juin  - Zibeline

C’est en présence de la réalisatrice Mika Gianotti accompagnée d’Augustin Giovannoni philosophe et de Colette Giacomi, présidente de la section Marseille-Centre de la Ligue des Droits de l’Homme, que le cinéma César a proposé le 5 juin une séance débat modérée par J-.F. Nesplaz, autour du documentaire Liberté chérie.

La vieillesse devrait être une récompense pas la punition qu’elle devient lorsque la personne «chosifiée» perd autonomie, jugement, libre arbitre. Le film ne montre pas cette détresse qui reste hors champ, mais dont l’idée redoutable est au premier plan  La question se pose en amont à chacun des huit protagonistes d’un cercle restreint, jeunes et vieux mêlés, et dont la réalisatrice fait partie : «Quand est-ce que cela deviendra insupportable pour moi ?» Quand je ne pourrais plus dire non, suggère l’un. Quand on décidera à ma place, répond l’autre. Quand je n’aurai plus de plaisir, dit celle-là. La cinéaste, quant à elle, aimerait «mourir comme un chien» puisqu’on abrège les souffrances d’un animal mais pas celles des êtres humains. Le documentaire autobiographique et subjectif prend la forme d’un collage : photos (évocation d’une insouciante jeunesse qui «s’imagine k’ça va, k’ça va durer toujours…»), extraits de films, tableaux, dessins de Piem (si vieux et si drôle !) interviews, conversations autour d’une table, dans un salon, ou chez un vétérinaire, lectures, rappel des grandes lois du siècle dernier en faveur de la dignité humaine (abolition de la peine de mort, légalisation de l’avortement), et plaidoiries en faveur d’une législation sur le droit de mourir. Car, là comme ailleurs, il y a inégalité. Les plus fortunés ou les plus avertis ont des réseaux, partent en Suisse comme on allait autrefois en Belgique interrompre une grossesse non désirée. Le ton reste léger mais l’horrible marionnette qui se glisse d’une séquence à l’autre, semble ricaner devant cette liberté qu’on chérit sans savoir si on nous la laissera jusqu’au bout.

ELISE PADOVANI
Juin 2014

Le documentaire Liberté chérie de Mika Gianotti a été projeté au cinéma César à Marseille le 5 juin

Photo : Liberté chérie de Mika Gianotti © Les Films d’un Jour


Cinéma Le César
4 Place Castellane
13006 Marseille
08 92 68 05 97
http://www.cinemetroart.com/