La Cie Nine Spirit souffle ses vingt bougies à Vitrolles

Délices de l’improvisationVu par Zibeline

La Cie Nine Spirit souffle ses vingt bougies à Vitrolles - Zibeline

L’association Charlie Free a choisi de fêter son anniversaire tout au long de l’année, avec en point d’orgue une carte blanche donnée à l’un de ses compagnons de route, Raphaël Imbert. Occasion pour ce dernier, Victoire du Jazz 2018 pour son album Music is my hope, de souffler les vingt bougies de sa Cie Nine Spirit en invitant des artistes de premier plan avec lesquels il a tissé depuis de longues années de fructueux compagnonnages : Anne Paceo à la batterie, Laurent de Wilde au piano, Felipe Cabrera à la contrebasse. Chacun accumule récompenses et concerts de par le monde et, aux côtés du saxophoniste hors pair qu’est Raphaël Imbert, rend hommage à Charlie Free, ce « lieu fondateur » qui a permis à tant de musiciens de découvrir le jazz : « j’avais quinze ans quand ça a commencé, confie Raphaël Imbert, aux spectateurs de la salle comble du théâtre de Fontblanche, réorganisé pour l’occasion en un immense cabaret, petites tables, tournées vers la scène installée dans un angle, j’ai l’impression d’être né ici, avec la musique défendue ici, aventureuse, moderne, intense, spirituelle. Je me sens à la fois compagnon et enfant de Charlie Free ! ». Et la nature du programme est dévoilée, enfin : « tout ce que l’on va faire ce soir, est totalement improvisé. Il est important de rappeler dans ce cadre que le jazz est avant tout une musique qui s’improvise, se fait dans l’instant. » Débutant par des duos avec les différents instrumentistes, le musicien nous emporte dans un univers où la surprise s’immisce au cœur des phrasés attendus, décline ses accords et ses rythmes, joute et s’invente, émulation complice où la virtuosité se love avec espièglerie, bouleverse par ses envolées, suit les méandres de la pensée, se colore d’émotions, use d’une palette moirée où se concentre l’essence même de l’existence, lorsqu’en quatuor, les musiciens osent les mêmes prouesses. « Le jazz, c’est comme la vie, ça s’improvise »… et c’est beau !

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2020

Concert donné le 14 décembre au théâtre de Fontblanche, Vitrolles

Photo : © Gérard Tissier

Théâtre Fontblanche
Allée des Artistes
13127 Vitrolles
04 42 75 25 00
http://www.vitrolles13.fr