Les Elancées 16e édition, retour sur un festival des arts du geste de grande qualité

Déclinaisons de gestesVu par Zibeline

• 11 février 2014⇒23 février 2014 •
Les Elancées 16e édition, retour sur un festival des arts du geste de grande qualité - Zibeline

Durant une dizaine de jours la 16e édition du Festival Les Élancées a proposé une programmation de qualité sur les six villes du territoire de Ouest Provence.

Depuis 15 ans, ce festival des arts du geste propose des spectacles qui mettent en avant le corps, le mouvement, et croisent souvent les disciplines, permettant parfois de surprenantes découvertes ; c’est aussi l’occasion de belles rencontres avec des artistes qui offrent, au gré de leurs créations, une nouvelle lecture des arts circassiens.

À la Colonne à Miramas, Etienne Saglio, manipulateur facétieux et très créatif, présentait Le Soir des monstres. Des lampes au polystyrène, des paniers aux tuyaux de PVC… les objets les plus anodins deviennent entre ses mains des monstres qui s’animent et se rebellent (les tuyaux/serpents sont de véritables bestioles douées de sentiments), s’envolent aussi (des balles en ferraille se voient pousser des ailes et se mettent à virevolter au-dessus de sa tête), prouvant l’art, très abouti, de l’illusionniste…

Changement radical de style, à Grans, avec le danseur et chorégraphe Abderzak Houmi et la dernière création de sa Cie X-Press, FTT (Forme Tout Terrain). Ce spectacle, particulièrement revigorant, fait la part belle à la danse hip hop à travers un historique dansé des différentes formes de ce mouvement, parfois galvaudé à tort. Emmenés par trois danseurs, dont deux jeunes femmes virtuoses, les tableaux courts brossent les techniques (break, smurf, popping, funk…), et parcourent des extraits de son répertoire.

À Istres, sous chapiteau, la Cie Rasposo présentait Morsure, première création éblouissante de Marie Molliens, fille de Fanny Molliens créatrice de la cie, qui lui en a transmis la direction artistique. En s’affranchissant de certains codes du cirque, la fil-de-fériste et acrobate entraîne sa troupe dans un univers sombre et sensuel fait d’images, de danse, de musique, de chants, où l’exploit circassien (fil, voltiges, équilibres, portés…) illustre fort à propos la férocité des rapports humains et la fragilité des êtres. Si les morsures laissent des traces, ce spectacle aussi, durables et réjouissantes !

DOMINIQUE MARÇON
Mars 2014

Le Festival Les Elancées s’est tenu sur le territoire de Ouest Provence du 11 au 23 février

Photo : Morsure-c-Michel-Corbière