Vu par Zibeline

Palais Longchamp, monumental et secret du photographe Michel Eisenlohr paru chez Images du Sud

Déambulations princières

• 15 juin 2013⇒3 août 2013, 12 juillet 2013⇒19 juillet 2013 •
Palais Longchamp, monumental et secret du photographe Michel Eisenlohr paru chez Images du Sud - Zibeline

L’attachement du photographe ciotaden Michel Eisenlohr pour Marseille est tel qu’il lui a déjà consacré deux ouvrages : Trésor des églises de Marseille en 2010 (Éd. Ville de Marseille) et Aime comme Marseille en 2002 chez Images du Sud. Le même éditeur publie aujourd’hui Palais Longchamp, monumental et secret, fruit d’une errance dans les lieux entre 2005 et 2007, avant sa remise en valeur. Un travail d’ombres et de lumières, de courbes et de droites, d’absence et de présence qui fait la part belle à la patine du temps. Et une approche silencieuse et respectueuse digne d’un «photographe romantique» auquel Rudy Ricciotti voue une sincère admiration : «En revoyant ses photos, j’ai pensé à Curzio Malaparte comme à Pierre Paolo Pasolini quand les récits accrochent le cœur.» Par petites touches, Michel Eisenlohr saisit l’âme du Palais et de son château d’eau, l’usure des pierres, la majesté des caryatides, la vie silencieuse des tableaux posés à même le sol, le temps suspendu des réserves, les saisons du parc dont on entrevoie les traces de l’ancien jardin zoologique. Une série romantique peut-être, classique certainement, qui laisse au sujet le premier rôle comme la mise en page sans chichi privilégie les photos.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Mai 2013

Palais Longchamp, monumental et secret
Images du Sud, 22 €

Rencontre et dédicace le 13 juin à 17h30, Espace culture, Marseille
Exposition au Pavillon M du 12 au 19 juillet : vernissage et concert le 11 juillet à 18h ; rencontre et dédicace le 12 juillet de 10h à 15h
Exposition au Centre culturel, Saint-Raphaël du 15 juin au 3 août
Rencontre et conférence le 28 juin à 18h animée par Rémy Kerténian, responsable de la Maison de la photographie de Toulon