Vu par Zibeline

Le nouveau roman de Serge Joncour, Repose-toi sur moi, narre la beauté de l’inattendu

De tourterelles et de corbeaux

• 21 septembre 2016⇒25 septembre 2016 •
Le nouveau roman de Serge Joncour, Repose-toi sur moi, narre la beauté de l’inattendu - Zibeline

Non, Serge Joncour ne s’est pas reconverti à l’ornithologie. D’oiseaux, il est pourtant question dans son nouveau roman Repose-toi sur moi. Plus exactement de corbeaux qui ont élu domicile dans une cour, faisant fuir le couple de tourterelles qui y nichait et usant les nerfs de certains occupants de l’immeuble. Des corbeaux, des tourterelles, quelques arbres et des fourrés où se cacher. En plein Paris… étrange, cet espace de nature préservée où tout peut arriver. Joncour aime les rencontres improbables -rappelons-nous son superbe L’amour sans le faire-, le choc d’univers antagonistes. De ces grains de sable dans des existences trop réglées, il trouve matière à intrigue. Aurore et Ludovic n’auraient jamais dû se rencontrer. Elle habite escalier A un bel appartement spacieux. Il loge escalier C, en fond de cour, dans un deux pièces désuet. Elle est fine, élégante. Il est immense et costaud, pas très au fait de la tendance. Elle est mariée, a des enfants. Il vit seul. Elle est styliste. Il a quitté la ferme familiale pour s’occuper de recouvrements de dettes. Oui, mais lui saura la débarrasser des corbeaux qui lui gâchent sa cour. Il deviendra vite le seul sur lequel elle peut se reposer. Et lui aussi, en dépit de sa force apparente, pourra se reposer sur elle. C’est une histoire de rencontre inattendue, pleine de désordre et de contradictions, mais riche d’espoir. Joncour élabore un récit à deux voix débordant d’humanité. On se laisse aller à sa prose sensuelle et sensible, qui emporte au loin les corbeaux et laisse roucouler les tourterelles. Et tant pis pour la vraisemblance.

FRED ROBERT
Août 2016

Repose-toi sur moi
Serge Joncour
Flammarion, 21 €

Serge Joncour sera présent aux prochaines Correspondances de Manosque, du 21 au 25 septembre