Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Au Klap et au Merlan, toujours plus de danse à Marseille en mars dernier

+ de regards

Au Klap et au Merlan, toujours plus de danse à Marseille en mars dernier - Zibeline

The WOMANhouse est bouleversant. Andreas Constantinou met quatre femmes en scène. Mais il faut y regarder de près pour apercevoir une trace de leur « féminité ». Car ce sont bien des hommes qui se présentent aux regards. Quatre, qui singent une virilité caricaturale, musclée, roulant des mécaniques et poussant des cris graves, conduisant à grand bruit des bagnoles pétaradantes. Et poilus, barbus, moustachus…

Les seins enserrés dans des binder ils passent peu à peu de ce jeu surviril à des confessions, quelques beaux solos qui nous amènent au plus intime, à leur nudité : si trois d’entre eux, déguisés en hommes, ambigus, jouent entre les genres pour un soir, un spectacle, le quatrième est en transition. Son sexe et ses seins de femme cohabitent avec une musculature, une allure, une morphologie masculine. L’exposition totale de ce corps choisi est un geste d’une liberté rare…

Scarlett à Question de danse, Rock’n Chair à + de danse à Marseille ! et prochainement Stimmlos au festival L’ImpruDanse à Théâtres en Dracénie, Arthur Perole fait preuve d’une incroyable vitalité créative. Trois spectacles autour d’une récurrence : la question du regard. Celui notamment des spectateurs-acteurs du déroulé chorégraphique dans Rock’n Chair, partenaires de la fabrique de la danse en temps réel. Une pièce ludique conçue comme un terrain de jeu aux combinaisons aléatoires… sauf que la réactivité du quartet de danseurs aux « injonctions » des joueurs nécessite au préalable une savante structuration de l’espace.

Circonscrit au sol sous la forme d’un damier coloré, il impose des contraintes parfois contraires et nécessite une réactivité à l’imprévu que relève avec brio la CieF. La performance tient de la mécanique des corps parfaitement huilée comme de la profusion des phrases dansées qui rendent possibles les enchaînements combinatoires. Bref, Arthur Perole rebat les cartes sans cesse et le public réinvente les règles à tout instant !

AGNES FRESCHEL et MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Mai 2017

The WOMANhouse a été joué au Klap le 15 mars et Rock’n Chair les 21 et 22 mars au Merlan, dans le cadre de + de danse à Marseille !

Photo : The WOMANhouse © HIMHERANDIT


Klap
Maison pour la Danse
5 rue du Petit Versailles
13003 Marseille
04 96 11 11 20
http://www.kelemenis.fr/


Théâtre le Merlan
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
http://www.merlan.org/