Sourdure, projet solo d’Ernest Bergez, fait entrer les musiques populaires dans la modernité la plus radicale

De mòrt vivaVu par Zibeline

Sourdure, projet solo d’Ernest Bergez, fait entrer les musiques populaires dans la modernité la plus radicale - Zibeline

Sourdure est le nom du projet solo d’Ernest Bergez, actif au sein de plusieurs formations qui ont musicalement peu en commun (Orgue Agnès, Kaumwald, Tanz Mein Herz). Depuis cinq ans, comme quelques autres artistes audacieux, Sourdure reconfigure la notion de folklore en une démarche d’essence expérimentale qui fait entrer les musiques populaires dans la modernité la plus radicale. Avec De mort viva, troisième album sous le nom de Sourdure, ce musicien de l’hybridation crée un album concept qui explore le répertoire traditionnel occitan auvergnat. Puisant dans les figures du Carnaval, les dix chansons inventent une sorte de jeu de tarot dédié à un paganisme d’aujourd’hui. Violon, percussions, vielle à roue, daf, banjo, concertina, cornet à bouquin, trompettes anciennes ou cabrette, l’instrumentarium défie le temps comme l’espace. Dominée par les instruments à vent, enflammée par une armada de percussions, la musique de Sourdure, portée par de nombreux invités, laisse plus qu’à l’habitude le chant de Bergez s’imposer. Et l’électronique de perturber les incantations d’un troubadour aux préoccupations contemporaines.

LUDOVIC TOMAS
Mars 2021

De mòrt viva
Sourdure
Pagans, Les Disques du Festival Permanent, Murailles Music, 13
Sortie le 2 avril