Samson et Dalila fait trembler les murs du Théâtre antique d’Orange

De la séductionVu par Zibeline

Conçu pour l’édition de 2020, le très attendu Samson et Dalila habilement mis en scène par Jean-Louis Grinda avait déjà conquis, en 2018, le public monégasque. Il n’a fait qu’une bouchée de celui des Chorégies. La distribution, idéale, est évidemment pour beaucoup dans ce succès. Celle-ci rassemble Roberto Alagna, qui s’est imposé comme le plus grand interprète contemporain de Samson, et Marie-Nicole Lemieux, qui l’avait accompagné lors d’une version concert il y a trois ans. L’alchimie entre les deux interprètes demeure intacte une fois transposée à la scène : sur [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici