Exposition Photographie et documents, 1983-2018 au FRAC

De la photoVu par Zibeline

• 12 octobre 2019⇒5 janvier 2020 •
Exposition Photographie et documents, 1983-2018 au FRAC - Zibeline

Après les peintures de « Chefs-d’œuvre et documents, 1983 – 1999 » voilà le deuxième chapitre du projet de relecture de sa collection initiée à l’automne 2018 par le Frac, dans ses murs de la Joliette, avec « Photographie et documents, 1983-2018 », qui investit les 3 plateaux principaux du bâtiment, les plateaux « expérimental » et « multimédia » étant eux dédiés, en partenariat avec Montevideo et Actoral, au travail du vidéaste et performer André Fortino. Une présence conséquente de la photographie dans cette collection publique régionale, logiquement orientée par la présence des Rencontres d’Arles et de l’École de la photographie d’Arles (le directeur actuel des Rencontres Sam Stourdzé faisant d’ailleurs partie du comité d’experts chargé des acquisitions du Frac). La photographie constitue 30% de la collection, soit 400 œuvres acquises auprès de 103 artistes pour une collection totale de plus de 1000 œuvres acquises auprès de 544 artistes.

L’exposition a été conçue par Pascal Neveux, directeur du lieu, de façon chronologique, avec sur le premier plateau, des petits et moyens formats noir et blanc de photographes devenant peu à peu « plasticiens » (Bernard Plossu, Jean Dieuzaide, Denis Brihat, Arnaud Claass, Christian Milovanoff…). À l’entrée, un accrochage qui claque d’une photographie plasticienne décomplexée avec Talon de Patrick Tosani, Le bruit de Suzanne Lafont ou Le drapeau, triptyque grinçant bleu blanc rouge de Sophie Ristelhueber. Entre le mur du fond et l’entrée, beaucoup de grands formats, et parmi d’autres : un monumental Dieter Appelt, le burlesque décalé d’une série de Joachim Mogarra, un bras gigantesque de Balthasar Burkhard, ou bien encore le vertigineux Bauhaus de Günther Förg. Sur le deuxième plateau, l’évolution dans les années 2000 d’une photographie plus documentaire et politique. Avec parmi d’autres œuvres exposées une émouvante Grisaille marseillaise de Marie Bovo, les vitrines de commerce fermés d’Anna Malagrida, les palestiniens engagés volontaires dans l’armée israélienne d’Ahlam Shibli, les marginaux de Slab City dans le désert californien de Laura Henno, le travail autour de l’avortement de l’Espagnole Laia Abril, les objets vendus à la sauvette dans les rues de Marseille de Vincent Bonnet, ou les récifs artificiels de Nicolas Floc’h. Le 3ème plateau, au-delà de la mise à disposition de divers documents proposant de s’informer plus avant sur les relations entre Frac et photographie, accueille un projet de recherche : L’usage du temps initié par l’artiste Nicolas Giraud au sein de l’École de la photographie d’Arles depuis 2016, autour de l’une des questions fondamentales de la photographie : la temporalité. On découvre les archives du projet, et une œuvre choisie dans la collection, liée à la marche. Une performance et deux rencontres viendront enrichir cette proposition d’ici fin décembre.

Marc Voiry
Octobre 2019

 

Photographie et documents, 1983-2018

Une histoire de la collection du Fonds régional d’art contemporain

jusqu’au 5 janvier

Frac, Marseille

04 91 91 27 55 fracpaca.org

 

Photo: Marie BOVO, Grisaille 217, 2010 © Marie Bovo – Collection Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur

FRAC PACA
20 Boulevard de Dunkerque
13002 Marseille
04 91 91 27 55
http://www.fracpaca.org/