Vu par Zibeline

Comment devient-on acteur ? Formation accélérée dans la prison de Xavier Durringer

De la naissance de l’acteur

Comment devient-on acteur ? Formation accélérée dans la prison de Xavier Durringer - Zibeline

Temps fort des Théâtres, la re-création de la pièce de Xavier Durringer, Acting, (mise en scène par le dramaturge pour la première fois) dans l’écrin du théâtre à l’italienne qu’est le Jeu de Paume. Cellule austère de prison, occupée par deux personnages, l’un s’essaie maladroitement à la guitare, l’autre, mutique, se tient au sommet des lits superposés. Bruits de couloir, clés, résonances, échos… un nouveau détenu fait son entrée, Robert, acteur condamné pour meurtre. Des liens se tissent entre ce dernier et ses co-détenus,  Horace, l’insomniaque (Patrick Bosso), Gepetto (Kad Merad), petit escroc minable. Gepetto rêve d’être acteur, célèbre bien sûr, grande vie et conquêtes féminines à la clé, il convainc Robert (Niels Arestrup) de le former. Deux mondes se rencontrent, l’un pense « star system » et l’autre Stanislavski, Plus belle la vie versus Shakespeare, comédie populaire, parfois lourde et à l’humour gras, face aux envolées lyriques du grand répertoire… dans une étonnante mise en abîme où le théâtre devient son propre objet. L’espace restreint de la prison devient scène, loge, lieu de répétition, d’apprentissage. Les cancans de coulisse captent l’attention de l’« élève » et lui permettent de comprendre les ressorts de l’illusion théâtrale. Niels Arestrup est souverain dans son rôle de mentor, bourru, passionné, il redonne un sens au temps immobile de la prison, impose la notion d’urgence, de nécessité, d’absolu, qui le mène à la mort. La tragédie sourd dans cette comédie aux accents souvent légers ; c’est avec le monologue d’Hamlet que Gepetto apprend, se transforme, prend une épaisseur nouvelle devant le témoin muet et expressif qu’est Horace. La cellule elle-même se métamorphose, se change en forêt, grotte initiatique, abritant une gestation nouvelle. Le ton est juste, dans des dialogues efficaces qui ne cessent de jouer de la distanciation dans cette introspection cocasse et douloureuse, qui aurait sans doute mérité plus de profondeur, sur le métier d’acteur.

MARYVONNE COLOMBANI
Septembre 2016

Acting a été donné du 16 au 24 septembre dans le cadre Temps fort Créations des Quatre Théâtres (deux mois de résidence à la clé) au Jeu de Paume, Aix-en-Provence 

Photographie Acting© Les Bouffes Parisiens


Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/