Vu par Zibeline

Ambiance polar et musicale lors de la soirée lecture de Marcus Malte à la BDP de Marseille

D’autres vies que la sienne

Ambiance polar et musicale lors de la soirée lecture de Marcus Malte à la BDP de Marseille - Zibeline

Ce soir-là, dans l’auditorium de la BDP, Marcus Malte commence par lire le début de son roman Le Garçon, qui lui a valu le Prix Femina 2016. Une lecture inspirée, qui donnait à voir la silhouette du garçon portant sur son dos sa mère moribonde, telle qu’elle lui est apparue à lui, l’auteur, et qu’il a laissée s’installer… Une existence si différente de la sienne.

Cette lecture a plongé le public dans l’atmosphère singulière de ce grand « roman romanesque », à la fois intemporel -l’emploi du présent de narration joue beaucoup, le travail de description également- et très ancré dans une époque, le début du XXe siècle. Malte y aborde un autre ton que celui auquel ses précédents ouvrages nous avaient habitués ; il y parle une langue nouvelle. Celle de ce personnage vierge de tout contact avec les hommes, mutique (un vrai défi littéraire). Celle de l’époque aussi : pas d’anachronismes dans cet ouvrage. Une écriture toujours très musicale, axée sur le rythme, le son, évoluant au fil de l’évolution du personnage. Un beau roman d’amour et d’amitié. Un roman engagé également, contre la barbarie de la guerre, contre le regard mauvais porté sur l’étranger, le « Sauvage »

Après la rencontre, place au concert littéraire. Et retour à l’ambiance polar que Marcus Malte a longtemps privilégiée. Les harmoniques, ce sont les notes fantômes, celles qui se cachent derrière la mélodie. C’est aussi le titre d’un de ses romans. L’écrivain dit (plutôt qu’il ne lit) des extraits de la tragique histoire de Véra ; et là encore on plonge dans un récit prenant, sur lequel plane l’ombre de Vukovar et des atrocités de la guerre de Bosnie. Les modulations de Virginie Teychené -jazz classique mais aussi une très belle bossa nova et une étonnante reprise de Help des Beatles-, les accords de Gérard Maurin (à la guitare ou à la contrebasse) accompagnent la voix du lecteur, donnent chair à l’odyssée nocturne des deux personnages…et envie de (re)lire ce roman moins connu d’un auteur-musicien au charme et au talent incroyables.

FRED ROBERT
Mars 2017

À lire :
La chronique de Zibeline sur Le Garçon de Marcus Malte

Cette soirée a eu lieu le 13 janvier à la Bibliothèque Départementale, Marseille

Le Garçon, Éditions Zulma, 23.50 euros
Les Harmoniques, Folio Policier, 8.20 euros

Photo : © Patrick Box


Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône
20 rue Mirès
13 003 Marseille
04 13 31 82 00
http://www.biblio13.fr