Le printemps se danse en automne

Danser la vie !Vu par Zibeline

• 16 décembre 2013⇒17 décembre 2013 •
Le printemps se danse en automne - Zibeline

Pourquoi le Sacre du Printemps ? «Cette pièce d’un mystère absolu nous a donné l’impression qu’il était possible d’envisager quelque chose. Au début ce n’était qu’un travail de recherche puis tout le monde s’est mis à travailler pour ne garder que cette essence» explique le co-chorégraphe Jean-Pierre Moulères. L’idée du spectacle …du printemps ! est pourtant venue d’un autre chorégraphe, Thierry Thieû Niang, qui a décidé de créer, il y 8 ans à Marseille, un atelier de danse pour les seniors. Sur scène, 24 danseurs se rassemblent autour d’un lecteur Des Cahiers de Nijinski. L’un d’entre eux, Chronos, commence alors une course interminable dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. En mesure, et à contretemps. Chacun s’y joint à sa manière. Puis les perruques et les habits tombent, les cheveux blancs et les corps vieillissant apparaissent. La chorégraphie est inspirée de gestes quotidiens, épurés et délicatement sculptés. À la fin, l’élue est choisie dans un soudain regain d’énergie, mais le sacrifice n’aura pas lieu… Un symbole de cette vie qui continue, même à son crépuscule. Cette vérité qui transpire sur scène revient dans tous les témoignages qui façonnent le documentaire Danser le printemps à l’automne, présenté le 17 décembre au cinéma l’Alhambra en écho à la représentation. Ils sont unanimes. Parce qu’elle leur a permis de découvrir un nouveau rapport à leur corps affaibli, parfois même malade, et de puiser en eux des ressources physiques et mentales encore inconnues, ils ont tous vécu cette création comme une «seconde vie». Et Thierry Thieû Niang de confirmer : «Ce projet, c’est de la vie pas forcément de l’art.»

ANNE-LYSE RENAUT
Janvier 2013

…du printemps ! a été interprété le 16 décembre au Klap, Marseille
Danser le printemps à l’automne a été projeté le 17 décembre au cinéma l’Alhambra, Marseille

Photo : …-du-printemps-c-Jean-Louis-Fernandez