Vu par Zibeline

Nacera Belaza et Daniel Linehan à Dansem

Dansem en rond

• 5 décembre 2018⇒15 décembre 2018 •
Nacera Belaza et Daniel Linehan à Dansem  - Zibeline

Nacera Belaza, programmée par Dansem dès ses débuts confidentiels, est devenue une star de la danse contemporaine. Pourtant elle tourne en rond, au sens propre, et se répète ; reprenant le geste des derviches tourneurs elle travaille sur les infimes variations de vitesse et d’ampleur, une bouche qui s’ouvre, les bras qui s’étendent, la lumière qui passe de l’obscurité à la pénombre. Quelque chose de nouveau s’esquisse, à la fin de La Nuit, mais faut-il qu’elle se renouvelle ? Le geste est d’une épure rare.

Not about everything de Daniel Linehan est radicalement éloigné. Pourtant lui aussi propose 35 minutes de rotation sur lui-même. Or, ce n’est pas la pureté, l’infime variation qu’il cherche, mais la transe de l’épuisement. Si l’on compare, comme leur succession dans la même soirée y invite, ses gestes sont moins purs, et plus rapides. Plus variés, éclairés, athlétiques, ironiques. Plus essoufflants, car en plus de tourner à toute allure il parle, par-dessus sa voix off en écho. Et il dit que sa danse n’a pas de propos : ni terrorisme, ni mort, ni Derrida, ni derviche, ni chorégraphie, ni art, ni ennui, ni direction, ni transcendance, ni doppelgänger. Il dit, tout au bout de la pièce et de l’épuisement, que sa danse ne parle pas de lui, qu’elle est lui. Un essentialisme chorégraphique ?

Agnès Freschel
Décembre 2018

Photo : Nacera Belaza, La Nuit c David Balicki

Le festival Dansem se poursuit jusqu’au 15 décembre à Montévidéo, Marseille


Montévidéo
3 Impasse Montévidéo
13006 Marseille
04 91 37 97 35
http://www.montevideo-marseille.com/