Tombouctou déjà-vu, oeuvre inaboutie de Emmanuelle Vo-Dinh au Festival d'Avignon

Danse mentale qui s’étaleVu par Zibeline

Tombouctou déjà-vu, oeuvre inaboutie de Emmanuelle Vo-Dinh au Festival d'Avignon - Zibeline

La chorégraphe Emmanuelle Vo-Dinh, directrice du CCN Le Phare au Havre, a créé sa pièce Tombouctou déjà-vu à partir des consignes des Stratégies obliques de Brian Eno… Encore nous faudrait-il les connaître et les comprendre ? Car si elles sont énoncées à voix haute par chaque individu-danseur dépersonnifié d’une étrange communauté dans un espace brillant de neutralité, quasi vide -hormis une table, des chaises et une console de mixage-, les «résolutions chorégraphiques» qui s’empilent et les boucles sonores qui en découlent restent totalement absconses et assommantes de répétition ! Certes, on entrevoit au loin une tentative de re-créer des liens, sociaux, par une mécanique robotisée des corps, et des rires forcés, mais l’errance (d’1h50) offerte sur le plateau bascule malheureusement dans l’absurde et l’inabouti. Rien ne nous parvient, ni (l’idée de) la danse certes très référencée ni ses cartels d’énonciation qui n’en finissent jamais. L’affranchissement dans la répétition ne nous portera pas jusqu’à ce Tombouctou fantasmé…

DELPHINE MICHELANGELI
Juillet 2015

Tombouctou déjà-vu s’est joué au Festival d’Avignon du 4 au 8 juillet

Photo : Tombouctou déjà-vu c Christophe Raynaud de Lage-Festival d’Avignon

Festival d’Avignon
Cloître St-Louis
20 rue du Portail Boquier
84000 Avignon
04 90 27 66 50
http://www.festival-avignon.com/