L'ensemble baroque Café Zimmermann a fêté ses vingt ans à Salon-de-Provence

Dans l’intimité de la famille BachVu par Zibeline

L'ensemble baroque Café Zimmermann a fêté ses vingt ans à Salon-de-Provence - Zibeline

Le concert de Café Zimmermann, donné au théâtre Armand dans le cadre des Scènes intérieures du Festival International de Musique de Chambre de Provence à l’occasion de son vingtième anniversaire, suivait un programme original, qui tranchait avec les autres manifestations proposées dans les autres structures. Ici, la formation en quatuor –Céline Frisch (clavecin), Pablo Valetti (violon), Petr Skalka (violoncelle), Karel Valter (flûte)- s’attachait à nous faire entrer dans l’intimité de la famille Bach. Céline Frisch et Pablo Valetti nous en livraient les clés : « C’est le flûtiste qui nous a proposé ce programme, il est parti de l’idée d’un recueil quasiment familial, imaginer la famille Bach qui se réunit, prend des partitions et s’arrange avec les instruments qu’elle a sous la main pour jouer. La majorité des pièces de ce concert sont des arrangements, à part celle de Carl Philipp Bach et L’Offrande Musicale qui sont jouées dans leur forme originelle. Sinon, pour le reste du programme, on voit la flûte prendre la partie de chant des cantates, l’orgue être remplacé par le clavecin… L’aria et la fugue sont des transcriptions de Mozart de pièces de Jean-Sébastien Bach, compilation d’un certain nombre d’adagios et fugues. L’idée de base c’est la famille Bach qui partage un moment de musique avec un florilège d’œuvres domestiques. Un concert très intime donc. On sait qu’elle se réunissait très régulièrement et faisait de grandes fêtes où l’on chantait et buvait jusqu’à très tard… il paraît qu’en début de soirée ils chantaient les chorals comme ils sont, mais qu’en fin de soirée les paroles étaient un peu moins vertueuses ! Ils se livraient alors à des improvisations… Ces grands musiciens savaient aussi s’amuser ! »

On se laisse donc porter par l’interprétation fluide, intelligente et sensible des musiciens, leur jeu aérien et profond, et leur fantaisie sur scène qui rend humains les géants !

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2019

Concert donné le 31 janvier au Théâtre Armand, Salon-de-Provence, dans le cadre des Scènes intérieures du Festival International de Musique de Chambre de Provence. Lire ici l’entretien accordé à Zibeline par la claveciniste Céline Frisch et le violoniste Pablo Valetti, pour les 20 ans de Café Zimmermann.

Photo : c Aurélien Gaillard