Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Dialogue, une pièce mise en scène par Alain Simon, écrite et jouée par Noëlie Giraud et Elyssa Leydet Brunel

Dans les limbes de la mémoire

Vérifier les jours off sur la période
Dialogue, une pièce mise en scène par Alain Simon, écrite et jouée par Noëlie Giraud et Elyssa Leydet Brunel - Zibeline

Entre la poésie et la vérité, entre le théâtre et la vie, la fiction et la réalité, se glisse le texte écrit à quatre mains et joué par les deux actrices et auteures, Noëlie Giraud et Elyssa Leydet Brunel, Dialogue. C’est à la suite d’une lecture de Savannah Bay de Marguerite Duras par les deux comédiennes qu’Alain Simon leur propose d’écrire un texte à deux voix, « miroir » de cette œuvre « confisquée » (dit-il) par l’interprétation unique de Madeleine Renaud et Bulle Ogier. Le travail d’écriture connaît quelques consignes : thème de la mémoire, échange de mails, pas de « conversationnel » mais des répliques longues qui peuvent répondre indirectement aux précédentes. Sur scène, deux voix superbes, deux femmes : l’une âgée, au registre grave d’une altiste et dont la tenue rappelle celle de la vieille Miss Havisham, qui, abandonnée le jour de ses noces, n’a pas quitté depuis sa robe de mariée (in Les grandes espérances, Dickens), fantasque et bouleversante dans ses aspirations, ses peurs, ses silences soudains ; l’autre, jeune à la voix de soprane, vient s’occuper de la première, la fait parler, se souvenir… ressassement de mêmes récits, dont les détails se modifient insensiblement. Quel est le rôle de chacune ? L’une est-elle la mère de l’autre, ou simplement une personne seule que vient visiter une auxiliaire de vie ? Cette dernière incite à la narration, remet son interlocutrice dans le principe de réalité, lui montre combien elle peut être blessante parfois, redonne leur poids réel aux mots enhardis par une liberté toute littéraire et qui semblent se suffire dans les constructions les plus échevelées. Les souvenirs, à l’instar des poissons d’une comptine, remontent à la surface des eaux ou s’enterrent au moment des reflux. Les vagues en irisent le sens, le diffractent. L’histoire se décompose et se recompose au fil des phrases, mise en abyme de soi, au cœur des multiples strates de la mémoire. La mort est là, ultime tableau où le visage se fige sous un léger tissu de tulle. Il faut alors croire aux paroles de celle qui reste… Un spectacle dense et profond d’une force poétique rare.

MARYVONNE COLOMBANI
Mars 2019

Dialogue a été créé du 28 février au 6 mars au théâtre des Ateliers, Aix-en-Provence

Photo : Dialogue-c-Nezha-Benzerga


Théâtre des Ateliers
29 Place Miollis
13100 Aix-en-Provence
04 42 38 10 45
http://www.theatre-des-ateliers-aix.com/