Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

"Mauvais Œil" de Marie Van Moere aux éditions Les Arènes

Dans la nasse

Une couverture noir et blanc, un dessin original (on doit celui-ci à Olivier Bonhomme), telle est la très graphique signature d’EquinoX, une nouvelle collection de romans noirs dirigée par un fin connaisseur. Aurélien Masson a longtemps collaboré à la fameuse Série Noire (Gallimard) avant de prendre en charge EquinoX, « une collection noire qui entend gratter là où ça fait mal » et qui publiera en majorité des auteurs francophones. Parmi eux, Marie Van Moere dont Mauvais Œil est le deuxième roman, après un premier thriller très remarqué, Petite Louve, paru en 2014. Mauvais Œil donc. Le titre donne le ton.

L’action, cette fois encore, se déroule en Corse, où l’auteure vit. Elle connaît bien cette île pleine de silence et de fureur, de violences et de comptes pas toujours réglés. Alors, dans le cadre somptueux du golfe d’Ajaccio et la touffeur caniculaire de juillet 2017, elle brode habilement une sombre histoire. Une histoire visiblement élaborée à partir de documents et d’affaires avérés, qui sonne vrai même si on est dans une fiction. Car les méthodes des voyous corses et l’insigne collusion des hommes d’affaires locaux avec le milieu sont plus que vraisemblables. Et on ne s’étonne pas que les menaces et les morts s’enchaînent lorsque Toussaint Galea revient sur l’île, bien décidé à venger la mort de son associé Attilius Mattéi et à reprendre les rênes d’un certain nombre d’affaires, dont l’exploitation d’Acqua Gloria, une entreprise aquacole florissante (et une couverture idéale).

Face à cette nasse de gros poissons, les flics ne savent pas toujours comment manœuvrer. Heureusement Cécile Stéphanopoli est là. Un personnage que cette Cécile : commissaire, lesbienne, elle est tendue comme un arc, pas toujours soignée, pas vraiment aimable mais terriblement compétente. À ses côtés ou face à elle, Marie Van Moere fait vivre toute une galerie de personnages saisissants par l’attention apportée aux détails, l’acuité des dialogues, les moments d’introspection auxquels tous, même les plus secondaires, ont droit. Le roman d’action prend ainsi une véritable épaisseur psychologique.

FRED ROBERT
Février 2019

Mauvais Œil Marie Van Moere
éditions Les Arènes, collection EquinoX     16 €