Vu par Zibeline

Les coups de coeur de Zibeline à la 33ème édition de Tous Courts à Aix-en-Provence

Courts de cœur

• 30 novembre 2015⇒5 décembre 2015 •
Les coups de coeur de Zibeline à la 33ème édition de Tous Courts à Aix-en-Provence - Zibeline

Parmi la cinquantaine de courts métrages présentés à la 33ème édition de Tous Courts, au fil des programmes, par hasard le plus souvent, on rencontre des univers qui résonnent, des auteurs qu’on a envie de suivre, des images qui laissent des traces, des personnages qui nous interrogent, qui nous bousculent, auxquels on s’identifie. Ce ne sont pas toujours ceux qui sont remarqués par les jurys, ce ne sont pas obligatoirement les «meilleurs». Ce sont les coups de cœur.

Par exemple, Sali du Turc Ziya Demirel qui suit une adolescente ordinaire (formidable Melis Balaban) un jour d’école ordinaire, et sa rencontre avec trois hommes ordinaires. Le réalisateur a su filmer avec finesse comment elle réagit au contact physique et nous faire partager ses émotions.

Dans Belle Gueule d’Emma Benestan, ce sont les sentiments de Sarah –Oulaya Amamra à juste titre, a obtenu la Mention spéciale d’interprétation du jury de la compétition internationale- qui, vendant des beignets avec son père sur les plages, cache son activité au garçon qu’elle vient de rencontrer, honteuse de sa classe sociale, n’assumant pas ce qu’elle est vraiment.

Deux hommes dans une Mercedes s’arrêtent, bloqués sur une route par un vélo qui, tel un signe du passé, renvoie l’un des deux à son enfance, dans les années 90 au Kosovo. Inspiré par une histoire vraie, Shock de Jamie Donoghue suit deux jeunes garçons, dont l’un, Petrit, collabore avec les troupes d’occupation serbes pour gagner un peu d’argent et s’acheter un vélo. L’autre, Oki, l’apprenant, douloureusement, va rompre cette amitié, le traitant de couard, de menteur et de traitre jusqu’à la tragédie finale. Une histoire d’amitié en pleine guerre superbement traitée et interprétée, que les spectateurs ont appréciée et plébiscitée avec le Prix du public.

Autre film primé L de Jacques Perconte, Grand Prix Expérimental. L, c’est l’initiale de Lachaise, nom du célèbre cimetière et le réalisateur qui a collaboré au film de Leos Carax  Holy Motors, en a retravaillé une séquence. Un long travelling qui emporte le spectateur dans un voyage singulier, dans des sensations visuelles presque magiques au son de la musique lancinante de Jean-Benoît Dunckel. La longue allée du Père Lachaise se transforme, les arbres, les tombes semblent se délayer en une matière colorée, devenant taches, oscillant sans cesse entre net et flou. Nuances de vert des feuilles se mêlant aux nuées bleues du ciel ou à l’ocre des pierres. On pense à Monet ou à Turner et c’est un écran blanc que nous contemplons au bout de ce voyage onirique.

C’est aussi en un plan séquence de 20 minutes, virtuose, qu’est tourné le dernier film de Keren Ben Rafael, La Plage. La plage où chacun est occupé ou préoccupé: une fillette construit son château de sable, deux amoureux se disputent ; deux ados jouent aux raquettes, une Québécoise se désespère de ne pouvoir joindre sa mère et emprunte un téléphone à un scénariste, en panne, qui est là pour s’inspirer du réel. Hors champ, un drame est en train de se jouer dont on perçoit les échos… La Plage a été récompensé par deux  Prix , uniFrance Films et France 3 Libre Court.

Annie GAVA
Novembre 2015

La 33ème édition de Tous Courts à Aix- en- Provence

Photo : Belle gueule © 10:15! Productions.


Institut de l’Image
8 Rue Allumettes
13090 Aix-en-Provence
04 42 26 81 82
http://www.institut-image.org/


Rencontres Cinématographiques d’Aix en Provence
Festival Tous Courts
Espace Forbin
1, place John Rewald
13100 Aix-en-Provence
04 42 27 08 64
http://www.festivaltouscourts.com/