Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

"Le Cosmicomiche" composition de Michèle Reverdy au Théâtre Liberté de Toulon

Cosmic trip

Pour son troisième concert festivalier, Présences Féminines proposait en création mondiale et en partenariat avec l’Opéra de Toulon et le Théâtre Liberté Le Cosmicomiche. Cette œuvre hybride, de l’aveu même de sa compositrice Michèle Reverdy, à mi-chemin entre l’opéra bouffe de poche et le théâtre musical, offrait aux spectateurs l’occasion de goûter aux talents de l’écrivain Italo Calvino puisque son livret reposait sur deux adaptations de nouvelles extraites du recueil éponyme. *

La première, Un Segno Nello Spazio, était  un délire cosmique autour de la place que nous occupons dans l’univers, des traces que nous y laissons mais aussi de l’existence ou non d’un espace. La deuxième, Tutto in un punto, était là encore une logorhée abstraite sur la notion d’espace ramené à un seul et unique point avant le big bang, en passant par une petite saillie sur le racisme pour finir en communion amoureuse sur fond de tagliatelles : même s’il était difficile de trouver une trame directionnelle à ces deux textes réunis par un interlude instrumental, force est de constater que les trois chanteurs incarnaient avec jubilation leurs rôles.

Passant de la gravité au comique appuyé, ils jouaient avec truculence différents personnages aux noms imprononçables, portés par un texte à l’humour assez corrosif tantôt parlé, tantôt chanté sur des lignes mélodiques tendues et sans fioritures expurgées de tout pathos. La mise en espace minimaliste offrait à l’ensemble un supplément de poésie et de chaleur expressive, magnifiée par un habile jeu de lumières, à l’image de la lumière noire révélant un cosmos imaginaire de boules fluorescentes dispersées au sol en fin de première partie.

L’orchestre de chambre, dirigé avec précision par Léo Warinsky, jouait une partition où les associations de timbres riches en combinaisons multiples servaient d’écrin sonore singulier à un ensemble finalement très éloigné des canons du lyrisme transalpin : un drôle d’OLNI (Objet Lyrique Non Identifié) !

ÉMILIEN MOREAU
Mars 2019

Le Cosmicomiche a été créé le 12 Mars au Théâtre Liberté, à Toulon, dans le cadre du festival Présences Féminines

Photo : Le Cosmicomiche c James Bihouise


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr