Le compositeur Vladimir Cosma invité de la 3ème Semaine de la Mandoline à Marseille

Cosma fait craquer l’AlcazarVu par Zibeline

• 13 mai 2015 •
Le compositeur Vladimir Cosma invité de la 3ème Semaine de la Mandoline à Marseille - Zibeline

Après la venue de l’écrivain James Ellroy à l’Alcazar, c’est au tour du compositeur Vladimir Cosma de faire le plein à la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Marseille. La salle de conférence et l’auditorium (en vidéo-transmission) sont bondés… et l’on pleure encore à l’extérieur de ne pouvoir accéder au Graal : les tickets d’entrée (certes libre, mais « dans la limite des places disponibles ») ont été chèrement gagnés par ceux qui, fort précautionneusement, ont prévu d’arriver bien en amont de l’ouverture des portes!
Après son invitation lors de la création de l’opéra Marius et Fanny sur la Canebière, la sortie de son livre, c’est la troisième fois que le musicien, auteur d’un impressionnant catalogue de B.O. de films tous aussi célèbres les uns que les autres, est accueilli à la BMVR. Présenté et interrogé avec à propos par le musicologue Lionel Pons, il est évidemment question de sa façon d’envisager la musique pour le cinéma. Les musiciens invités, l’élégant et sensible ténor Rémi Beer-Demander, son fougueux frère Vincent à la mandoline et le pianiste tout-terrain Frédéric Isoletta donnent quelques extraits musicaux où prime la mélodie : La Neige et le feu, La Gloire de mon père et son fameux tapis sonore de cigales, Le Grand blond avec une chaussure noire… Il est question de son opéra d’après Pagnol, bien sûr, mais aussi de sa musique concertante avec le Concerto de Berlin, joué quelques jours plus tôt par le violoniste Philipp Bride, mais surtout de la création mondiale à Marseille de son Concerto pour mandoline !
Semaine de la Mandoline Alcazar Cosma (c) M.A. BaillonC’est à l’initiative de Vincent Beer-Demander, formidable et vibrant virtuose aux plectres, que Vladimir Cosma a été invité dans la cité phocéenne, durant la « 3ème semaine de la Mandoline », pour présenter et faire entendre son œuvre, par delà même sa production pour le cinéma. C’est aussi à la demande du mandoliniste que Cosma a écrit son Concerto Méditerranéo, décrit par son dédicataire comme « LE concerto du 21ème siècle pour mandoline » ! Créé durant la manifestation dans sa version symphonique pour orchestre à cordes, on le découvre à l’Alcazar avec accompagnement pianistique (Frédéric Isoletta). De fait, les trois mouvements s’enchaînent dans une forme certes classique, mais envoûtante : énergique et festive, douloureuse dans son largo déroulant une longue plainte mélodieuse « In memoriam Roger Luccioni » (ami de Cosma et célèbre figure marseillaise), joyeuse et doucement bancale pour son final en forme de tarentelle.
Le public debout acclame les artistes pour leur brio et leur sensibilité… comme l’auteur !
JACQUES FRESCHEL
Mai 2015
Photos : Marie-Anne Baillon

Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/