Vu par Zibeline

"Le Vaillant Petit Tailleur", conte adapté par Catherine Marnas

Contre la cruauté enfantine

• 8 mars 2019 •

Olivier n’est pas un petit tailleur, mais un souffre-douleur. Celui qui, à l’école et partout, est victime de ces harcèlements qui font aujourd’hui de l’enfance un âge douloureux. Car la terreur des enfants, ce ne sont plus les loups qui dévorent, les marâtres, les ogres, mais les enfants de leur âge, qui les rejettent s’ils ne sont pas conformes à leur rôle assigné.

Le petit Olivier est maladroit, mal habillé, intello, rêveur. Dès la première scène il est, au sens propre, agressé. Il s’en sortira, parce qu’il réussit à tuer des mouches, s’en fait un trophée et devient vaillant. Qu’il affronte un géant, qu’il se laisse aider par son amie imaginaire, sa conscience qu’il appelle « confiance ». Jouant entre deux genres, Sept d’un coup fait surgir des images, très belles, du conte : un géant grand comme un arbre, un roi et son sceptre, des fantômes flottants. Olivier les apprivoise avec son intelligence et gagne l’assurance qui lui manquait, affrontant au bout du conte les trois lascars de son école transformés en monstres noirs. Il épousera bien sûr la princesse, qui comme lui refuse d’être assignée au protocole et construit des cabanes. Ils resteront des enfants étranges, à l’abri dans leur univers fantastique, amoureux des livres et des histoires.

Fascinés par cette fable à la fois étrange et familière, les enfants suivent Olivier Pauls qui incarne ce garçon malmené. La musique de Madame Miniature les accompagne, un narrateur aide à entrer dans le récit : tout est lisible et clair et les enfants y reconnaissent, sous le déguisement du conte, leur univers. Celui d’une cruauté enfantine qui, aujourd’hui, fait exploser le nombre des phobies scolaires et des suicides d’enfants. Un conte moderne qui joue son rôle, en donnant des armes aux vraies terreurs enfantines.

Agnès Freschel
Mars 2019

Sept d’un coup a été joué au Gymnase, Marseille, le 8 mars

Photo : Sept d’un coup c Frédéric Desmesure


Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/