Vincent Thévenaz et Vincent Barras font joyeusement dialoguer orgue et saxophone

ContrastesVu par Zibeline

Vincent Thévenaz et Vincent Barras font joyeusement dialoguer orgue et saxophone - Zibeline

L’idée peut sembler saugrenue, mais tombe sous le sens après quelques secondes d’écoute. Unir à l’orgue le son si reconnaissable du saxophone semblerait, a priori, moins évident et moins indiqué que l’union plus canonique de l’orgue et de la trompette. Et pourtant… Non contents de se marier à merveille, les deux instruments se jouent du sérieux prêté à l’un et des minauderies jazzy chevillées à l’autre, pour emmener les pages choisies ailleurs. Car c’est sur le registre de la danse et de la fête que Vincent Barras et Vincent Thévenaz ont trouvé leur terrain d’entente. Une suite klezmer traditionnelle – où l’on reconnaîtra le célébrissime Misirlou ! Avant de rebondir sur le chantant Kol Nidrei de Max Bruch pour atterrir sur un arrangement maison de la suite de West Side Story, fort bien conçue… De même que le tango de Piazzolla, qui semblera ici plus mystique qu’ailleurs, sans rien sacrifier de sa sensualité. Les danses de la Renaissance, la Suite de Carmen et Giovanni Bassano ne détonnent pas non plus dans cet enchaînement aux ressorts cyclothymiques. Car la mélancolie talonne toujours, de près, les effusions de joie.

SUZANNE CANESSA
Novembre 2020

Contrastes Vincent Barras & Vincent Thévenaz
Klarthe, 15 €