Vu par Zibeline

"À la cime des montagnes" de Chi Zijian aux éditions Picquier

Comédie humaine en Chine

Avec son nouveau roman, À la cime des montagnes, Chi Zijian brosse toute la vie d’un village de montagne dans la Chine contemporaine. Composé comme un immense puzzle, le livre nous invite à suivre les destins croisés de familles de Longzhan, non loin des frontières russes et de la Sibérie : la famille Xin dont un enfant adoptif sera meurtrier, la famille An, avec la grand-mère brodeuse, et la petite Neige aux pouvoirs prémonitoires, mais aussi la famille Shan, la famille Tang… Les récits particuliers peu à peu prennent sens, au cœur d’une ample fresque. Y éclot une galerie de portraits hauts en couleurs, où caractères et physiques sont esquissés en quelques mots incisifs. Les institutions et leurs changements influent sur la vie de chacun, de même que la nature omniprésente et chargée de légendes.

D’ailleurs, le culte des divinités correspondant aux éléments subsiste malgré le régime en place… La grande histoire complète le tableau : la guerre contre les Japonais, l’intervention russe, les directives institutionnelles venues de Pékin… Les personnels dirigeants sont souvent corrompus ou corruptibles. Les mensonges, les omissions, les vérités cachées, nourrissent la trame de cette saga qui semble d’un autre temps. Le paraître y est une vertu essentielle, les notions d’honneur, d’image de soi priment et jugulent les personnages.

La violence, le cynisme, la cruauté se déchaînent, les passions s’exacerbent… peu de place est réservée à l’amour ou la compassion. On se meut entre archaïsme et modernité dans un univers où les équilibres basculent, les valeurs se tordent : se sustenter reste un enjeu alors qu’internet fait son apparition. Les tensions entre ces mondes contradictoires accordent son intensité dramatique au roman. En un style d’une élégante sobriété, les intrigues se recoupent, jouent du coup de théâtre, trouvent d’étonnantes et pourtant cohérentes résolutions. Les réalités lointaines nous deviennent familières au fil de tribulations enlacées dont la conclusion terrible laisse un parfum glacé et atterré.

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2019

À la cime des montagnes, Chi Zijian, traduit du chinois par Stéphane Lévêque et Yvonne André
éditions Picquier, 22.50 €