Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Anti-héros en quête de râle : Tendance clown, c'était bien !

Clown power

Anti-héros en quête de râle : Tendance clown, c'était bien ! - Zibeline

Il est parti en quête du râle, et on dirait bien qu’il l’a trouvé. Il le distribue d’ailleurs généreusement, allant chercher le son caverneux dans les tréfonds de sa poitrine primitive, ou d’une massue-didgeridoo qui lui sert aussi d’escabeau sur lequel se replier en cas de déception sentimentale. Lui, c’est Paahahaaaa, clown préhistorique de son état. Olivier Clément au civil, de la Cie du Faubourg. Un homme capable d’horrifier joyeusement son jeune public en postillonnant, léchant des objets ayant traîné par terre, voire, faute de mouchoir, soufflant bien fort le contenu d’une narine après l’autre (mais pas sur les premiers rangs, tout de même). Par ces techniques de séduction venues du fond des âges peu farouches, il a réussi à emballer les spectateurs du festival Tendance Clown, venus faire sa connaissance dans le beau Parc Bagatelle. Car pour râler, il n’en a pas moins le sens du rythme, et c’est sur une transe collective que son spectacle s’est achevé, grands et petits martelant volontiers du pied dans les gravillons de la très cossue Mairie des 6/8e arrondissements de Marseille.

La Cie Dis bonjour à la dame, qui prenait sa suite, a elle aussi captivé l’assistance, mais en recourant à des procédés plus contemporains. Toute une machinerie orchestrée par Frigo (Nicolas Ferré), clown en queue de pie, bien décidé à passer à côté de l’exploit. Parce que l’exploit, ce n’est pas intéressant, c’est même le comble du futile, quand on y pense. Lui cultive plutôt le contre-exploit, avec une tendresse taquine relevée par les airs de son musicien (Antoine Amigues) et joliment enrobée d’italien. On ne vous dira donc pas si, à la fin, il s’envole après mise à feu de son siège amovible : toute la joie est dans l’anticipation.

GAËLLE CLOAREC
Mai 2019

La Quête du râle et Frigo (opus 2) ont été vus le 11 mai dans le cadre du festival Tendance Clown, à Marseille.

Photo : La quête du râle © Jean-Luc Dubois