Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Kyoto Forever 2, anticipation drôle autant qu'angoissante autour du dérèglement climatique

Climat hic

Kyoto Forever 2, anticipation drôle autant qu'angoissante autour du dérèglement climatique - Zibeline

2022, Île Maurice. Dans quelques semaines aura lieu à Shanghai la COP 28, celle de la dernière chance. Le réchauffement climatique ne cesse de s’accroître. L’urgence est absolue. L’ultime espoir de sauver ce qui peut encore l’être tient entre les mains des dirigeants de la planète. Un air de déjà vu peut-être ? Plutôt, oui. Le discours est rôdé, comme un vieux disque rayé. Aucun cynisme dans cette appréciation. Un simple constat. Celui que dressent également la compagnie Vertical Détour et son metteur en scène, Frédéric Ferrer.

Les délégués des différents pays rassemblés sur cette île ont tous une préoccupation commune : finaliser le texte qui sera présenté à Shanghai et engagera le monde vers la mutation qui le préservera. Ils ont tous la même volonté : limiter la hausse des températures sur la terre. La seule difficulté étant que chacun envisage cet objectif selon sa propre perspective. Et malgré la prise de conscience générale, trouver un accord s’annonce complexe. En guise d’indice, la table des négociations est en pente. Passer des mots aux actes sera pourtant indispensable. Encore faudrait-il s’entendre sur les mots.

Les débats tournent vite à l’absurde. Les délégués se querellent sur la place d’une virgule ou la suppression d’un terme dans le préambule. Faisant le constat lucide de leur lenteur, ils estiment, statistiques à l’appui, la vitesse à laquelle ils devraient travailler pour être efficaces. Mais la bataille continue, et pas seulement pour des détails. Réduire les émissions toxiques, tous d’accord. Sans renoncer à son confort pour les USA, sans sacrifier sa productivité pour la Chine, sans entraver son développement pour le Congo. La gravité de la situation et le réalisme froid des comédiens contrastent avec le burlesque de discussions stériles vouées à l’échec. Le spectateur, lui, oscille entre rire et malaise. Accompagnés de l’étrange sensation d’être dans l’impasse du futur.

JAN-CYRIL SALEMI
Mars 2017

Kyoto Forever 2 a été joué le 21 janvier au Théâtre Durance à Château-Arnoux/Saint-Auban

Photo : © Baptiste Klein


Théâtre Durance
Avenue des Lauzières
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 64 27 34
http://www.theatredurance.fr/