Nuage, le ciel de l'intérieur, une réflexion sur la mémoire de l'eau menacée

Ciel, mon nuage…!Vu par Zibeline

Nuage, le ciel de l'intérieur, une réflexion sur la mémoire de l'eau menacée - Zibeline

Le ciel était bas ce mercredi de février, annonciateur de neige… Si bas qu’un énorme nuage blanc était échoué sur la place de l’Opéra. C’est le point de départ de la prestation donnée par la Compagnie Gratte Ciel, étape de sa création en projet, Nuage, le ciel de l’intérieur qui s’annonce comme une réflexion poétique, écologique et politique sur la mémoire de l’eau, cette richesse menacée. La compagnie s’est créée et installée à Arles en 2013 avec la volonté de défier le vide en occupant l’espace urbain dont elle utilise les monuments et les installations. La place de l’Opéra se prête magnifiquement à ce type de performance : un clown se met à la fenêtre d’un immeuble, aperçoit le nuage perdu, hésite, tremble sur ses jambes puis se jette sur la tyrolienne qui lui permet d’atterrir aux côtés du nuage, remarquable assemblage de gros ballons blancs. Il invite alors des spectateurs à l’aider à le soulever à l’aide de perches. Pendant ce temps la bande-son diffuse des informations météo et la musique originale de Vincent Lafont. Puis le clown volant, Anicet Leone, monte en haut d’un mât chinois et s’installe sur la tête à son sommet. Les enfants frémissent. Un beau spectacle sur la légèreté, le défi de la gravitation, la conquête de l’espace. Mais aussi l’aide et le partage.

Coup de projo sur le metteur en scène-directeur artistique :
Stéphane Girard n’est pas un inconnu. Certes sa Cie Gratte ciel (il utilise le mot «équipe» de préférence) s’est créée très récemment mais il a un passé lourd de créations. Il vient en réalité du monde de l’escalade et de la spéléologie et s’est orienté peu à peu vers le théâtre acrobatique, notamment grâce à la rencontre de Pierrot Bidon qui fut son complice jusqu’à son décès en 2010. C’est ainsi que tous deux ont été les créateursde La place des anges, clou de l’inauguration de MP2013. Son projet actuel se fait avec le soutien du Pôle Cirque d’Amiens qui lui a accordé sa confiance et une aide à l’écriture pour cette création qui s’inscrira dans la situation physique de la ville pour en révéler la poésie et qui sera on l’espère reprise dans d’autres villes et adapté à chacune. À suivre… création en 2016.
CHRIS BOURGUE
Février 2015

Du nuage par la Cie Gratte ciel mis en scène par Stéphane Girard s’est donné le 4 février sur le parvis de l’Opéra de Marseille
Prochain rendez-vous : Sirènes internationales par la Cie à table, le 4 mars à midi, place de l’Opéra

Photo : c-Marion-Ribon

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/