Vu par Zibeline

Une après-midi Charlie Chaplin à l'Opéra de Toulon. Avec orchestre !

Charlot trouve refuge

• 17 février 2019 •
Une après-midi Charlie Chaplin à l'Opéra de Toulon. Avec orchestre ! - Zibeline

Charlot, tout courts réunit trois courts-métrages de 25 minutes, avec un twist musical : l’Orchestre Symphonique de l’Opéra joue les musiques en direct, sous la baguette d’Hugo Gonzalez-Pioli, comme une expansion du piano droit qui accompagnait les films à l’époque. Les deux dernières bandes originales ont été composées à l’occasion de ce ciné-concert par Gonzalez-Pioli lui-même.

Le public est familial, populaire, peu endimanché, et l’exécution est (trop) décontractée : la régie fait quelques erreurs de projection, l’orchestre se désynchronise de l’image çà et là. Et même si la musique, efficace et illustrative, n’est pas très inventive, regarder Chaplin dans ces conditions est un bonheur absolu : son cinéma a été pensé pour !

On commence par Charlot Policeman : l’action y est rapide, intense, on suit chaque péripétie et retournement de situation avec sidération. L’Emigrant, sa description terrible de la pauvreté et de l’incertitude, frappe par sa pertinence toujours actuelle, par le travail de l’atmosphère, des décors, des visages cadrés de près, et par la tendresse avec laquelle le sujet est traité. Charlot s’évade est plus léger, plus insoumis aussi : Chaplin en acrobate de génie échappe aux autorités dans une quête incessante de liberté -et de porto.

Et surtout, on rit. On rit à gorge déployée, les échos des esclaffements d’enfants résonnent dans tout l’opéra. Ils sont partout, du parterre au poulailler. Les gens parlent pendant les films, mais ils parlent des films, et ils sont transportés. On a l’impression de revivre les projections de 1917 dans les petits cinémas étriqués de l’époque, et cela n’a pas pris une ride. Peu d’œuvres sont aussi intemporelles que celle de Chaplin  : elle fait rire et fait pleurer tout le monde, inévitablement, âges et milieux confondus, depuis plus de cent ans. L’utiliser pour donner les clés de l’opéra à des enfants est, dans tous les cas, une idée merveilleuse.

JULIUS LAY
Mars 2019

Charlot tout courts a été donné le 17 février à l’Opéra de Toulon

Photo: Charlot policeman


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr